FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *hlanka (« hanche »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
flanc flancs
\flɑ̃\

flanc \flɑ̃\ masculin

  1. Chacune des parties latérales du corps de l’homme ou des animaux, qui est depuis le défaut des côtes jusqu’aux hanches.
    • Le flanc droit. — Le flanc gauche. — Il eut le flanc percé d’un coup de flèche.
  2. Partie qui va de la patte d’avant à la patte d’arrière, chez les quadrupèdes.
  3. (Par extension) Ventre ou partie du ventre qui est comprise entre les deux flancs.
    • Le fils que ses flancs ont porté.
    • Dans le flanc maternel, leurs échines serviles
      Avant de voir le jour apprennent à plier.
      — (Étienne Carjat, Les Versaillais, in La Commune, journal du soir, Paris, 3 mai 1871)
  4. (Par analogie) Côté de diverses choses.
    • Puis commence la descente, vers l'ouest, le long du flanc septentrional de la cordillère qui forme l’épine dorsale de l'île. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1039)
    • Ce jour-là, précisément, Étienne Lecourt, par le sentier abrupt, hérissé de rochers et bordé de déclivités dangereuses, qui serpente au flanc de la montagne, avait grimpé jusqu’à Cornabeuf […]. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • (Architecture) Le flanc d’un bastion.
    • (Marine) Le flanc d’un vaisseau.
    • (Chemin de fer) Le flanc d’un wagon.
    • Une voiture sur le flanc.
    • Un flanc bas.
    • Un flanc rasant.
    • (Militaire) Le flanc d’un bataillon, d’un escadron.
    • (Militaire) Les flancs d’une colonne, d’une armée.
    • (Militaire) Une marche de flanc.
    • (Militaire) Couvrir le flanc d’un bataillon.
    • (Militaire) Prêter le flanc à l’ennemi.
    • (Militaire) Découvrir le flanc.
    • (Militaire) Attaquer l’ennemi par le flanc.
    • (Militaire) Une attaque de flanc : Une attaque sur le flanc, contre le flanc de l’ennemi.
    • (Militaire) Prendre les ennemis de flanc.
    • (Militaire) Par le flanc droit, par le flanc gauche : Termes de commandement militaire dont on se sert pour ordonner aux soldats d’une troupe de se tourner chacun à droite ou à gauche.
  5. (Héraldique) Le côté dextre ou sinistre de l'écu ; pièce qui correspond au bord de l'écu.

SynonymesModifier

Côté de diverses choses

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   flanc figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • flanc sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *hlanka.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet flans flanc
Cas régime flanc flans

flanc \Prononciation ?\ masculin

  1. (Anatomie) Flanc, côté.
    • Grailes ert mout par mi les flans — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome I, p. 273, c. 1165. Voir graisle.)

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *hlanka.

Nom commun Modifier

flanc \Prononciation ?\ masculin

  1. Flanc, côté.

RéférencesModifier

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage