Ouvrir le menu principal
Voir aussi : patté

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (Siècle à préciser) De l’ancien bas vieux-francique *patta (cf. néerlandais vieilli rég. (flamand) pad, patte « semelle », bas allemand Pad « id. », allemand Patsche[1] (« main »), patzen (« tacher, tapoter »), paddeln (« patauger »)[2]. Ou bien d’une onomatopée[3] patt-, imitant le bruit que font deux objets qui se heurtent, et qui est bien répandu dans les langue romanes (espagnol pata, etc). L’ancien français utilisait plus fréquemment poe, pote « patte », issu d’un préceltique *pauta (→ voir empoté)[3].
(Nom 2) (XVIe siècle) Mot de l’est et du sud-est du domaine d’oïl, du francoprovençal, du rhétique central et occidental et de l’Italie du Nord, remontant à un longobard *paita (« vêtement »)[3].

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
patte pattes
\pat\
 
Des pattes d'éléphant (1)

patte \pat\ féminin

  1. (Anatomie) Membre d’un animal quadrupède, d’un oiseau (à l’exception des oiseaux de proie), des arthropodes comme l’écrevisse, le homard, l’araignée, la mouche, etc.
  2. (Par analogie) (Familier) Main, pied de l’homme.
    • Tandis que me parlait ce gentleman dont je considérais sur le marbre les deux énormes pattes et le sweater de laine violette, de jeunes garçons s’installaient au comptoir. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il sollicita le garçon d’un timbre retentissant, en cognant bruyamment ses vastes pattes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 11)
    • Bas les pattes !
    • Je voulus la prendre dans mes bras. Elle me dit : « À bas les pattes ! » — (Guy de Maupassant , Au printemps, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 214.)
  3. (Arts) Se dit de la technique unique d’un artiste, du caractère de son œuvre.
    • Avoir de la patte.
    • Dans ce tableau, on reconnaît la patte de tel maître.
    • Minetaro Mochizuki est un artiste en perpétuel mouvement, refusant de s’enfermer dans un registre ou dans une patte graphique. — (Pauline Croquet, « « L’Île aux chiens », l’œuvre de Wes Anderson, adaptée par un maître du manga », Le Monde. Mis en ligne le 20 avril 2019)
    • On distingue mal la patte du président derrière la machine à écrire que constituent les entreprises Patterson, l’auteur prolifique d’une bonne centaine de policiers, qui a reconnu en 1996 qu’il avait une équipe solide et n’avait pas écrit tous ses romans – il les a, en revanche, tous très bien vendus. — (Franck Johannès, « Bill Clinton signe son premier polar, un navet de belle facture », Le Monde. Mis en ligne le 5 juin 2018)
  4. (Musique) Instrument qui sert à régler du papier à musique, en traçant à la fois les cinq lignes parallèles qui forment une portée.
  5. (Botanique) Racine de certaines plantes, qui a quelque ressemblance avec la patte, la griffe d’un animal.
    • Patte d’anémone, de renoncule.
  6. (Marine) Pièce triangulaire qui terminent à ses deux extrémités la partie courbe d’une ancre et qui la font mordre sur le fond.
    • Il fallait frapper un orin sur la patte de l'ancre, en se penchant au-dessus du bastingage, amarrer solidement à l'autre extrémité un flotteur, une « couille de loup » disaient les marins, ajuster la longueur en fonction du fond et lancer le tout à l'eau. — (Laurent Mérer, Le roman des marins, Éditions du Rocher, 2017)
  7. Morceau de fer pointu d’un bout, et plat de l’autre, qui, par le bout pointu, se fiche dans du bois ou se scelle dans du plâtre, et, par l’autre bout, sert à fixer un lambris, un chambranle de porte, un châssis de croisée, etc.
    • Une patte à glace.
  8. (Coiffure) Bande pileuse sur la joue, juste devant les oreilles, conservée lors du rasage.
    • Le coiffeur lui fit une teinte très douce, laissant les pattes plus foncées. — (Charles Dantzig, Je m'appelle François, Grasset, p. 119)
  9. (Réseaux informatiques) Interface d'un routeur, généralement un port RJ45.
  10.  
    Armoiries avec une patte (sens héraldique)
    (Héraldique) Meuble représentant la patte d’un animal dans les armoiries. L’animal dont est extraite la patte doit être blasonné. À rapprocher de membre.
    • De gueules à une patte de lion arrachée d’or, posée en bande, les griffes vers le chef, qui est de Ris-Orangis.

SynonymesModifier

Marque de l’artiste (3)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Coiffure

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
patte pattes
\pat\

patte \pat\ féminin

  1. Pièce de tissu utilisée pour le ménage ou la toilette.
    • Me dresse si gauchement que je renverse mon verre de vin sur la table. Lors, la Musaraigne d'autrefois va prendre une patte à vaisselle pour éponger le divin breuvage. — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe , S-A 173 , Fleuve noir, 1999)
  2. (Suisse) Serpillière, torchon utilisé pour nettoyer.
  3. (Textile) Petite bande d’étoffe qui est attachée par une de ses extrémités à quelque partie d’un vêtement, et dont l’autre extrémité porte soit un bouton, soit une boutonnière.
    1. (En particulier) Celle qui fait partie du parement d’un uniforme.
      Une patte d’épaule.
  4. (Par analogie) Languette de cuir qui sert à fermer un portefeuille.

SynonymesModifier

Bande pileuse

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe patter
Indicatif Présent je patte
il/elle/on patte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je patte
qu’il/elle/on patte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
patte

patte \pat\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de patter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de patter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de patter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de patter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de patter.

PrononciationModifier

  • France : écouter « patte [pat] »
  • Français méridional \pa.tə\

HomophonesModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier