Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1260) Du latin extremitas.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
extrémité extrémités
\ɛk.stʁe.mi.te\

extrémité \ɛk.stʁe.mi.te\ féminin

  1. Le bout d’une chose, la partie qui la termine.
    • Les os du métacarpe ont la structure des os longs en général, c'est-à-dire, que leur corps est compacte & que leurs extrémités sont celluleuses. Ils sont creusés par un canal médullaire prononcé. — (Hippolyte Cloquet, Encyclopédie méthodique ou par ordre de matières : système anatomique, tome 1, Paris : chez la veuve Agasse, 1823, p. 452)
    • Sur le bord du fleuve […] il rencontra un autre aéroplane qui lui parut à peine endommagé. […] Il reposait là, abandonné, et l’eau clapotait sur l’extrémité de sa longue queue. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 332 de l’éd. de 1921)
    • Dans le choc très brutal de l’amerrissage, un croisillonnage céda et l’extrémité de l’aile gauche baignait dans l'écume. — (Jean Mermoz, Mes vols, Flammarion, 1937, p. 73)
  2. (Au pluriel) (Anatomie) Membres du corps humain.
    • Lebrac, aux trois quarts enlisé, céda à leurs appels et voulut tourner bride. Impossible, ses extrémités inférieures jusqu’à mi-jambes étaient prises et il enfonçait toujours, toujours, lentement. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les extrémités supérieures : Les bras.
    • Le sang se porte aux extrémités.
  3. (Vieilli) Se dit aussi surtout, dans le langage ordinaire, des pieds et des mains seulement.
    • Il se meurt, car il a déjà les extrémités froides.
  4. Derniers moments de la vie.
    • Madame Dufresnoi, attaquée d’une fièvre maligne, fut en peu de moments réduite à la dernière extrémité : elle mourut le cinquième jour de sa maladie. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
  5. Le plus triste état où l’on puisse être réduit.
    • L’honneur voulait qu’on résistât jusqu’à la dernière extrémité. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Moi, je suis une artiste, mais lui, tout ce qu'il a récolté, c'est d'être un bouif chez qui on ne met les pieds qu'à la toute dernière extrémité de la semelle ! — (Claude Izner, Les souliers bruns du quai Voltaire, Paris : éditions 10/18, 2011)
    • Il n’a pas de quoi vivre, il est réduit à l’extrémité, à la dernière extrémité.
    • Cette place ne peut plus tenir : elle est à l’extrémité.
  6. Excès.
    • Vous portez les choses aux dernières extrémités.
    • Passer d’une extrémité à l’autre.
    • La parfaite raison fuit toute extrémité,
      Et veut que l’on soit sage avec sobriété.
      — (Molière, Le Misanthrope, I, scène 1, 1666)
    • […] elle dit : je n’aime pas ma vie à cause de mes extrémités. Tout d’abord j’ai pensé qu’elle parlait de ses mains et de ses pieds, mais elle parlait de ses sentimenst extrêmes, des larmes, une tristesse extrême […] — (Christine Angot, La peur du lendemain, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 42.)
  7. Excès de violence, d’emportement (souvent au pluriel).
    • Il s’est porté contre lui aux extrémités les plus odieuses.
    • Pousser quelqu’un à l’extrémité : Le pousser à bout.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier