FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De parer avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
parement parements
\paʁ.mɑ̃\

parement \paʁ.mɑ̃\ masculin

  1. Morceau d'étoffe riche ou voyante ornant un vêtement ou le devant d’un autel.
    • Un parement de velours, en broderie.
    • L’uniforme de ce régiment a des revers et des parements bleus, rouges, violets.
  2. Revers qui se trouvent sur les vêtements, notamment aux extrémités des manches.
    • Le corsage est montant, à basque plate rouleautée au contour, et la manche a son parement orné d'un nœud en faille. — (« Explications de la gravure noire pages 174 et 175 », dans le Journal des demoiselles et Petit courrier des dames réunis, n° 15 (2e semestre) du 13 novembre 1875, p. 171)
    • Je portais un maillot vert cru à parements blancs. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 88.)
  3. Surface apparente d’un ouvrage de maçonnerie.
    • Ces vantaux étaient fortement unis par une barre qui se logeait dans une entaille réservée dans le parement du mur de droite lorsque la porte était ouverte, […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Un ouvrage est à deux parements quand il est fait pour être vu des deux côtés.
    • Porte à deux parements.
    • Le parement d’une pierre, le côté d’une pierre qui doit paraître en dehors du mur.
    • Parement brut, taillé, poli.
    • Pierre à deux parements.
  4. Gros quartiers de pierre ou de grès qui bordent un chemin pavé.

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   parement figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : barrage.


TraductionsModifier

PrononciationModifier