Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (ca. 1150) Du latin manica (« manche d’un vêtement »).
(Nom commun 2) (ca. 1180) Du latin manicus (« manche, poignée »).
En 1611, manche d’instrument de musique. En 1690, manche de viande (« os par lequel on peut saisir un morceau de viande »). En 1842, manche à balai (« personne maigre »). En 1914, tomber sur un manche (« rencontrer un gros obstacle »). En 1916, manche aéronautique.
(Nom commun 3) (Première moitié du XIIIe siècle) De l’italien mancia (« don, gratification », puis « pourboire, aumône »).
(Adjectif) De l’emploi familier du nom commun 2.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
manche manches
\mɑ̃ʃ\
 
Une manche à eau pour locomotive à vapeur (sens 2)
 
Armoiries avec une manche (sens héraldique)

manche \mɑ̃ʃ\ féminin

  1. (Habillement) (Couture) Partie du vêtement, de forme et de dimension variable, dans laquelle on passe le bras et qui le recouvre en totalité ou en partie.
    • […] Rabalan rencontra une paysanne, les manches retroussées jusqu’au coude, qui portait un seau plein de lait. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • En sabots, les manches relevées sur leurs bras blancs, les filles balayaient le devant des boutiques. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 158)
    • […]; et le maréchal, avec son tablier de cuir et ses manches de chemise retroussées jusqu'à l'épaule, tenait le cheval par la bride, parce que le cheval était un peu nerveux. — (Gilbert Guisan, C.-F. Ramuz ou Le génie de la patience, E.Droz, 1958, page 43)
    • Il secoua la tête, jeta un soupir puis essuya son front avec le revers de sa manche de chemise : […]. — (Franz-Olivier Giesbert, L'immortel : 22 balles pour un seul homme, Éditions Flammarion, 2011, chapitre 44)
  2. (Technique) Conduit d’évacuation, tuyau à liquide ou à gaz.
    • Manche à incendie, à eau, à charbon, à vent, à air, d’appendice, filtres à manches ou manche d’Hippocrate.
  3. (Par ellipse) Manche à air : drapeau creux indiquant le vent sur les aéroports.
  4. (Marine) Filet de pêche long d’une dizaine de mètres et fermé à une extrémité.
  5. (Géographie) Bras de mer, et particulièrement le bras de mer séparant l’Angleterre de la France (la Manche).
  6. (Jeux) (Sport) Partie liée à une ou plusieurs autre(s) dans certains jeux.
    • Épreuve, jeu, partie en trois manches.
  7. (Héraldique) (Très rare) Meuble représentant une manche d’un vêtement dans les armoiries. Plutôt en usage en héraldique anglaise, elle est représentée sans membre humain. Elle est généralement dénommée manche mal-taillée en héraldique française car la forme du vêtement s’est perdue au fil du temps pour adopter une forme souvent peu reconnaissable.
    • D’argent, à une manche de sable, qui est de la famille Hastings en Angleterre → voir illustration « armoiries avec une manche »

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   manche figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : avion.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
manche manches
\mɑ̃ʃ\

manche \mɑ̃ʃ\ masculin

  1. Partie préhensible d’un instrument, d’un outil, par laquelle on le tient pour en faire usage.
    • L’ouvrier se sert d'une lame courte et tranchante, engagée dans un manche d’os, avec laquelle il pratique, au bas de l’arbre, une entaille circulaire et assez profonde pour arriver jusqu'à l’aubier. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 174)
    1. (Musique) Partie d'un instrument à cordes, où l’on pose les doigts de la main gauche pour former les tons différents.
      • Dans les enregistrements de guitare acoustique, on entend plus souvent le bruit des glissements de doigts sur le manche que le son de la guitare elle-même. — (Christophe Rime, Home studio pour guitaristes et bassistes, Éditions Eyrolles, 2011, page 66)
      • Le manche d’une basse, d’une contrebasse, d’un violon, d’une guitare.
    2. (Aéronautique) Manche à balai.
      • Malgré la marche extrêmement régulière du moteur, malgré son déploiement absolu de puissance, j'ai dû arracher le manche de toute la force de mes deux bras. L'appareil eut comme un sursaut nerveux. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  2. (Familier) (Injurieux) Personne maladroite.
    • Pff… il a repeint la porte comme un manche.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
manche manches
\mɑ̃ʃ\

manche \mɑ̃ʃ\ féminin

  1. Somme collectée au cours d'une quête.
    • Au bout de ce temps tu auras un sixième de la manche.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
manche manches
\mɑ̃ʃ\

manche \mɑ̃ʃ\ masculin

  1. Idiot, stupide.
    • Ce que j’ai pu être manche ! Elle a cherché à m’amener chez elle et j’ai pas voulu. Je croyais que c’était un traquenard de Saltierra. — (Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris, chapitre XV, traduction de Marcel Duhamel, Gallimard, 1945)


PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AllemandModifier

Forme d’adjectif Modifier

manche \ˈman.çə\

  1. Nominatif féminin singulier de : manch
  2. Accusatif féminin singulier de : manch
  3. Nominatif pluriel de : manch
  4. Accusatif pluriel de : manch

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

manche \Prononciation ?\ féminin

  1. Manche (d’un vêtement).
    • Liez d’un orfrois esmeré
      Au chief des manches et au col
      — (Partonopeus de Blois, variante du manuscrit P, selon The Partonopeus de Blois Project.)
    • Ne ces lunges mances ridees — (idem, manuscrit V.)

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

manche \man.ke\ féminin invariable

  1. Manche (division d'une partie de sport).