Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du bas latin bajula (« récipient qui sert à porter quelque chose »), et féminin du latin classique bajulus (« porteur »).
De l'occitan balha (« baquet »)[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
baille bailles
\baj\

baille \baj\ féminin

  1. (Marine) Demi-futaille à un seul fond, en forme de baquet, qui sert à divers usages.
    • Baille des lignes de sonde, des huniers.
    • Il trouva dans les débris un ciseau à froid, tombé sans doute de la baille du charpentier, et dont il augmenta sa petite caisse d’outils. — (Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866)
    1. (Régionalisme) (Saint-Pierre et Miquelon) Beurrier, baquet à beurre.
      • Auparavant il aviont des bailles pour le beurre, il appeliont ça des beurriers, comme on dit un beurrier pour mettre sus la table. — (Patrice Brasseur, Jean-Paul Chauveau, Dictionnaire des régionalismes de Saint-Pierre et Miquelon, p. 55)
  2. (Marine)(Par métonymie)(Argot) Bateau en mauvais état, rafiot.
    • Si la baille coule, vous serez coupables. — (Paul Carell, Afrika Korps, 1960. Traduit de l’allemand.)
    • Il n’a pas eu de mal à trouver son équipage — pourtant on lui a confié une vieille baille, le Damoclès, un classique qui fait encore la morue salée (Il a fait peindre un œil sur sa proue, comme sur une jonque !) — et bien que ce soit son premier commandement de pêche. — (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, p. 105)
  3. (Marine)(Par métonymie) La mer.
    • À mon avis, notre inconnu s’est arrêté pour sortir le lieutenant de la… comment dites-vous, sergent ? De la baille. — (Dan Simmons, Endymion, 1995, traduit par Guy Abadia)
  4. (Par extension) Eau.
    • Mon Sarko était blême comme un HLM. Il a hésité un quart de seconde entre muter son flic à Romorantin et le foutre à la baille avec les appareils photos des deux paparazzi ou arrêter la marave. — (Jean-Michel Thénard & ‎Didier Hassoux, Comment j'ai sauvé le Président: Farces et attrapes de la Sarkozie, éd. Calmann-Lévy, 2012, chap. 6)
  5. (Marine) Compartiment de rangement.
  6. (Militaire) (Vieilli) (Désuet) Sorte d’ancien retranchement [1].
    •  (vérifier si ça illustre bien le sens du mot... à préciser ou à vérifier) La vaste cour que nous traversons est si bien garnie de toutes parts de plantes grasses, d’herbes et de feuillages, de cactus et d’aloès, de lauriers-cerises, de roses sauvages et de marguerites, qu’on jurerait qu’un printemps éternel a élu domicile dans cette enceinte, jadis la baille du château où se réunissait toute la gent de guerre. Cette cour, de par l’aide des vents du ciel et de par la négligence des hommes, était devenue naturellement jardin, un beau jardin fou dans lequel on voit bien que la châtelaine a fait tailler le moins possible et qu’elle n’a point tenté de ramener, trop brusquement, à la raison. — (Gaston Leroux, Le parfum de la dame en noir, 1908)

TraductionsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   baille figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre.

Voir aussiModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe bailler
Indicatif Présent je baille
il/elle/on baille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je baille
qu’il/elle/on baille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
baille

baille \baj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bailler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bailler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bailler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de bailler.

HomophonesModifier

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin bajula (« celle qui porte »), le sens moderne de baille est pris, en ancien français par baiul (« vase »).

Nom commun Modifier

baille \Prononciation ?\ féminin

  1. Sage-femme, accoucheuse, nourrice.

VariantesModifier

RéférencesModifier

PicardModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

baille \baj\ féminin

  1. Barrière.

RéférencesModifier

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I
  • F. Vernet, Que dalle ! Quand l'argot parle occitan, Bouloc : IEO Edicions, 2007