Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Du moyen français escrire, de l’ancien français escrivre, devenu escrire par analogie, du latin scrībĕre (« écrire »), infinitif présent actif de scrībō.

Verbe Modifier

 
Les Cosaques zaporogues écrivant (3) une lettre au sultan de Turquie.
 
Charlotte Corday écrivant (3) à son père.

écrire \e.kʁiʁ\ transitif et intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Créer une représentation de mots à l’aide de lettres et de symboles, par le biais d’un média.
    • Je finis, sur la fin de cet hiver, le catalogue pittoresque des tableaux de M. de Sommariva, que j’écrivis de ma main et de ma belle écriture, et que j'ornai de culs-de-lampe et de vignettes; […]. — (Félicité de Genlis, Mémoires inédits de madame la comtesse de Genlis, Paris & Londres : Colburn, 1825, volume 7, page 181)
    • Les maîtres d’école prétendent que ce qu’on écrit se fourre plus avant dans la cervelle que ce qu'on apprend par cœur, et que c'est pour ça qu'ils font faire des devoirs aux enfants, au lieu de se contenter de leur faire réciter des leçons. — (Émile Thirion, La Politique au village, page 137, Fischbacher, 1896)
    • Il était d’ailleurs plus empressé que d'autres à acheter des grammaires et des dictionnaires, et il écrivait fièrement son nom à la première page. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, page 12)
    • Par ailleurs, on sait que les juifs français qui s’établirent en Italie, à la suite des proscriptions du XIVe siècle, continuèrent d’écrire en français. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par extension) Manière d’orthographier.
    • Comment écrivez-vous tel mot ?
    • Comment votre nom s’écrit-il ?
  3. (Par extension) Communiquer en envoyant des paroles écrites.
    • J’écoute le vaguemestre nous lire le courrier qui part : il approuve sans réserve la carte du colonel : Tout va bien, mais est étonné par celle du capitaine adjoint qui écrit à ses deux fillettes: Bonjour dominical du papa: […]. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • J’écris ces lignes dans la cabine du Firecrest. Le teck et le bois d’érable brillent. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  4. (En particulier) Manière de communiquer par écrit ; qualité ou style.
    • Il est savant, mais il ne sait pas écrire.
    • Il écrit clairement, élégamment.
    • Cet homme parle bien, mais il écrit mal.
  5. (Par métonymie) Exercer le métier d’auteur.
    • Comme tous ceux qui écrivent beaucoup, Balzac parlait peu… Mais, dès qu’il parlait, le charme opérait. — (Octave Mirbeau, La Mort de Balzac, 1907, chapitre 1)
    • Il écrit dans les journaux, à la " Revue des Deux mondes ".
  6. (Musique) Composer une chanson ou un morceau de musique.
    • Tenez, voilà une chanson que j’ai écrite il y a trois ans. Un peu de romance sentimentale, ça ne saurait faire de mal à personne. Je ne compose que quand je suis saoul. — (Henry Miller, L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
  7. (Informatique) Emmagasiner quelconque information sur un média physique.
    • J’écris mon fichier sur une disquette.
    • Le fichier est écrit sur le disque dur.
  8. (Arts) Dessiner et peindre, quand on parle d'une icône religieuse.
    • Dans l'art de l'icône, le rapport aux Écritures est fondamental, c'est pour cela que l'on dit « écrire une icône ». — (Evelyne Montigny, « Prière d'une iconographe », La Croix - Croire, 2012).
    • Dimanche 23 juin, est arrivée l'icône écrite par Mademoiselle Froment, en l'honneur des bienheureuses martyres d'Orange, [qui] sont sur la route de la canonisation. — (Michel Janva, « Les 32 bienheureuses d’Orange sont sur la route de la Canonisation », Le Salon beige, 24 juin 2019).
  9. S’engager par écrit.
    • Il ne suffit pas de donner des paroles, il faut écrire.
  10. (Figuré) Composer, en fixant par l’écriture ce que l’on compose.
    • Ses ouvrages ne trouvèrent ni beaucoup d’acheteurs ni beaucoup de lecteurs. Le seul avantage que puissent tirer ceux qui auront le courage de les lire, c’est de connaître jusqu’à quel point de dégradation peut aller l’art d’écrire, […]. — (Jean-Baptiste-Joseph Boulliot, Biographie Ardennaise ou histoire des Ardennais, Paris, 1830, volume 2, page 223)
  11. (Figuré) Avancer, enseigner une doctrine par écrit.
    • Aristote a écrit que les animaux…
  12. (Figuré) Réaliser un rêve ; accomplir quelque chose.
    • On a tous envie de concrétiser ce tour du monde en solitaire, ainsi qu’un tour du monde en équipage, car on est persuadés que cette classe Ultimes a quelque chose de beau à écrire. — (Armel Le Cléac’h , Clément Martel, « Armel Le Cléac’h : « On sait que l’on va gagner des courses avec des bateaux volants » », Le Monde. Mis en ligne le 23 janvier 2019)
    • A l’heure où la bistronomie – cuisine inventive s’inspirant des classiques du bistrot – a été digérée par les nouvelles générations et où les frontières entre les différents formats de restaurants éclatent, tout est possible et reste à écrire. — (Théophile Pourriat , « « Le restaurant de demain sera engagé ou ne sera pas » », Le Monde. Mis en ligne le 5 octobre 2019)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier