Voir aussi : Symbole

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin symbolus ou latin symbolum emprunté au grec ancien σύμβολον, sýmbolon.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
symbole symboles
\sɛ̃.bɔl\
 
Depuis la seconde moitié du XXe siècle, la colombe est fréquemment utilisée comme symbole de la paix

symbole \sɛ̃.bɔl\ ou \sɛ̃bol\ (en Vallée d'Aoste) masculin

  1. Figure ou image qui sert à désigner une chose le plus souvent abstraite, une idée ou un concept.
    • Les vieux symboles chrétiens, tant expliqués, tant traduits, présentent à l'esprit, dès qu'on les voit, une signification trop claire. Ce sont des symboles austères de mort, de mortification. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, page 181)
    • — Qu’est-ce qu’un symbole ? D’après Littré, c’est « une figure ou une image employée comme signe d’une autre chose » ; nous autres, catholiques, nous précisons encore cette définition en spécifiant, avec Hugues de Saint-Victor, que « le symbole est la représentation allégorique d’un principe chrétien, sous une forme sensible ». — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Fierté des maîtresses de maison formées aux traditions familiales, la blanquette est, révérence gardée, à la cuisine française ce que Molière est au théâtre. Un symbole, un modèle éternel qui fait école, une sorte de mémoire collective. — (Sylvie Girard-Lagorce, Grandes et petites histoires de la gourmandise française: traditions et recettes, Plon, 2003, De Borée, 2005, page 95)
  2. (Numismatique) Figure qu’on voit sur les médailles et qui sert à désigner soit des hommes ou des divinités, soit des parties du monde, des royaumes, des provinces ou des villes.
    • Les symboles sont ordinairement placés sur le revers des médailles.
    • La ville de Paris a un vaisseau pour symbole.
  3. (Chimie) Lettre ou ensemble de lettres, qui sert à désigner un corps simple.
    • Le symbole de l’oxygène est O, celui du sodium est Na.
  4. (Religion) Formulaire qui contient les principaux articles de la foi.
    • Les trois symboles de la foi sont le symbole des apôtres, le symbole de Nicée et le symbole attribué à saint Athanase.
  5. (Cartographie) Figuration graphique, colorée et/ou alphanumérique, affectée à un phénomène pour le représenter sur la carte[1].
  6. (Éducation)
    • D’où l’usage, dans les classes, du légendaire « symbole », sou, médaille ou sabot, que le maître donnait au premier enfant surpris à parler occitan ou breton, à charge pour celui-ci de le repasser à un autre fautif, de sorte que le dernier possesseur de l’objet infamant soit puni. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, pages 234-235)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.

LatinModifier

Forme de nom commun Modifier

symbole \Prononciation ?\

  1. Vocatif singulier de symbolus.