humiliation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin humiliatio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
humiliation humiliations
\y.mi.lja.sjɔ̃\

humiliation \y.mi.lja.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’humilier, de s’humilier ou résultat de cette action.
    • Leurs yeux noyés, leur démarche incertaine, leurs traits fanés, leur calvitie précoce, révèlent les humiliations de l'âge ; […] ; à l'instar des militaires retraités, ces bourreaux des cœurs qui eurent les faveurs de toutes les dames du Bottin galant, n'ont plus qu'à raconter leurs exploits passés, avec des tarasconnades grasseyantes dans la voix. — (Dr Lucien Grellety, Boutades et revendications, série Causeries pour les médecins, Éditions Protat frères, 1898, p. 198)
    • […], mais ce fut inutile et il dut se résigner à l’humiliation de cette exhibition publique à ce pilori paroissial. — (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Je n’ai pu le voir dans une si grande humiliation sans lui pardonner. — Les infirmités humaines sont un grand sujet d’humiliation.
  2. Choses qui humilient.
    • La Pauvreté, ah! la garce! Elle va dans un cortège d’humiliations, de basses rancunes, de fangeuses abdications. Elle traîne, derrière elle, se sœur la Misère, au rire édenté, aux orbites desséchées, aux doigts mous. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 34)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

humiliation

  1. Humiliation, abaissement.

Apparentés étymologiquesModifier