griffonner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de griffer, avec le suffixe -onner.

Verbe Modifier

 
Quelques mots griffonnés en 1896.

griffonner \ɡʁi.fɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Figuré) (Familier) Composer, rédiger avec précipitation et négligence.
    • Griffonner une note dans son carnet.
    • Il griffonna rapidement quelques lignes et les glissa dans une enveloppe. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres, 1874)
    • La meilleure preuve, ce sont ces lettres de bonne humeur et de sang-froid qui nous arrivent du front, griffonnées entre deux volées de mitraille. — (Remy de Gourmont, Pendant l'Orage, Mercure de France, 1915, p. 30)
  2. Écrire en caractères si mal formés qu’il est presque impossible de lire.
    • Le médecin va me griffonner sa prescription.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier