Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif possessif) Du latin meum[1], accusatif de meus, réduit en latin tardif à mum, forme atone de meum. Comparer avec ton, son.
(Adverbe) De l’ancien français mon, lui-même probablement issu du latin munde (« proprement »)[2].
(Interjection) Ellipse évitant de dire Mon Dieu !.  (information à préciser ou à vérifier)
(Nom) Du japonais , mon.

Adjectif possessif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin mon
\mɔ̃\

mes
\mɛ\
ou \me\
Féminin ma
\ma\
mes
\mɛ\
ou \me\

mon \mɔ̃\

  1. (Génériquement) (Sens propre) Marque la possession ou l’appartenance. Le possesseur est le locuteur, ce qu’il possède est au masculin singulier. Note : Il s’emploie également dans le cas où la chose possédée est un féminin commençant par une voyelle ou un h muet : mon arme (caractère euphonique).
    • Je n’ai pas besoin qu’on ajoute qu’il a les yeux sortants, le ventre protubérant; je l’ai vu, et ces traits, gravés dans ma mémoire, suffisent pour le représenter à mon esprit. — (Nicolas Maximilien Sidoine, marquis Séguier de Saint-Brisson, La philosophie du langage exposée d’après Aristote, à Paris chez Bourgeois-Maze, 1838, page 104)
    • Messieurs, la vérité est que ces prétendues expériences qui auraient fait bonne justice de mon arme, sont de toute fausseté. — (Perrot, Nouvelle Arme de Guerre, 1838, page 11)
  2. (Par extension) (Figuré) Pour exprimer des rapports d’habitude, de connaissance, de proximité, etc.
    • Mon voisin n’a pas respecté les règles du Code civil, que puis-je obtenir en justice ? — (Jean-Michel Guérin, Nathalie Giraud, Gérer les relations de voisinage : À jour des dernières lois, chez Eyrolles, 2012, page 73)
    1. (Familier) Avec, en plus, une note d’affection.
      • Mon bien-aimé le plus chéri, cette nuit sont arrivées les terribles nouvelles de votre duel. — (Viviane Janouin-Benanti, Le chéri magnifique : histoire d’un crime, Cheminements, 2002, page 267)
    2. Avec une marque de respect ou de reconnaissance.
    3. Avec un caractère identificatoire.
      • C’est ainsi que j’ai fait de mon docteur Larch un avorteur, et de Homer Wells, le jeune orphelin qu’il forme, quelqu’un qui répugne à pratiquer l’avortement. — (John Irving, Mon cinéma, aux éditions du seuil, 2013)
    4. Avec une marque de subordination.
      • Mon supérieur se sent concerné par le bien être de ses subordonnés. — (Gérard Chasseigne, Cognition, santé et vie quotidienne, Volume 3, chez Publibook, 2010, page 65)
      1. (Militaire) Est une forme d’allégeance ou de soumission (obligatoire dans sa forme vocative). Note : Par dérivation de l’expression ancienne mon sire ou mon sieur. Cette forme ne s’applique pas aux grades inférieurs (caporal, sergent, …), aux maréchaux, aux amiraux et aux femmes gradées.
        • J’ai été réveillé à trois heures et demie du matin par mon adjudant, qui m’a dit : M. le major, dépêchez-vous de vous lever, le commandant vous demande chez lui. — (Causes politiques célèbres du dix-neuvième siècle : Procès du général Malet, chez H. Langlois fils, 1827, page 51)
        • À la caserne, l’adjudant demande à une nouvelle recrue : — Votre nom ? — Lévy, mon adjudant ! — (Bernard Guyso, L'année du rire, City éditions, 2015)

TraductionsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Adjectifs possessifs en français
Possédé
Singulier Pluriel
Masculin Féminin
Possesseur Singulier 1re personne mon¹ ma mes
2e personne ton¹ ta tes
3e personne son¹ sa ses
Pluriel 1re personne notre nos
2e personne votre² vos²
3e personne leur leurs
¹ Aussi utilisé avant les noms ou adjectifs féminins commençant par une voyelle ou un h muet.
² Aussi utilisé au singulier et pluriel de politesse.

Adverbe Modifier

mon \mɔ̃\

  1. (Archaïsme) Assurément, vrai. Note d’usage : Utilisé avec le pronom ce et le verbe être, avoir ou faire[3][4].

DérivésModifier

Interjection Modifier

mon \mɔ̃\, parfois \mɔ̃ː\

  1. (Lorraine) (Familier) (Interjection) Interjection exprimant l'étonnement, la surprise ou l'admiration. Note : Abréviation de mon Dieu. [5]

SynonymesModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mon mons
\mɔn\
 
Le mon du cabinet du Premier Ministre du Japon à motif de paulownia.

mon \mɔn\ masculin

  1. Insigne héraldique japonais.

AnagrammesModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • mon sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. « mon », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Frédéric de Reiffenberg, Le Chevalier au cygne et Godefroid de Bouillon, 1859, p. 878
  3. « mon », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « Littré » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
  4. Amalia Rodríguez Somolinos, L’évolution des expressions confirmatives négatives ce n’est mon, ce n’a mon, ce ne fait mon en français (XIIe-XVIe siècles), dans Benjamin Fagard (éd.), Évolutions en français : études de linguistique diachronique, 2008, ISBN 9783039117024
  5. https://www.lexilogos.com/lorrain_dictionnaire.htm%7Cpatois lorrain

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(842) meon. Voir ci-dessus.

Adjectif Modifier

Nombre Cas Masculin Féminin Neutre
Singulier Sujet mis ma mon
Régime mon
Pluriel Sujet mi mes
Régime mes

mon \Prononciation ?\ masculin

  1. Mon, à moi.

Dérivés dans d’autres languesModifier

  • Français : mon

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

1 : Du latin mundus.
2 : Du latin meum, accusatif de meus, réduit en latin tardif à mum, forme atone de meum.

Nom commun Modifier

mon masculin

  1. Monde.
    • Lo coms de Peitieus si fo uns dels majors cortes del mon e dels majors trichadors de dompnas, e bon cavalliers d’armas e larcs de dompnejar ; e saup ben trobar e cantar. Et anet lonc temps per lo mon per enganar las domnas. — (Vida de Guillaume IX de Poitiers (transcription par Michel Zink dans Les Troubadours - une histoire poétique, Perrin, 2013, p. 33)
    • Cercamons si fos uns joglars de Gascoingna, e trobet vers e pastoretas a la usanza antiga.
      E cerquet tot lo mon lai on el poc anar, e per so fez se dire Cercamons
      — (Vida de Cercamon, dans Jean Boutière, A.-H. Schutz, Biographies des troubadours - Textes provençaux des XIIIè et XIVè siècles, Paris, 1964, page 9)

Adjectif possessif Modifier

mon

  1. Mon (adjectif possessif correspondant à la première personne du singulier).

VariantesModifier

Créole seychelloisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du français mon.

Adjectif possessif Modifier

mon \Prononciation ?\

  1. Mon.
  2. Ma.
    • Alors ou ti war byen pti detay mon fanm Anni ? — (Christian Servina, Aret Devan!, 2004, sekans 17 (scène 17))
      Alors, tu as bien vu les petits détails chez ma femme Annie ?

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif possessif Modifier

mon \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Adjectif possessif de la première personne masculin singulier, mon.

RéférencesModifier

GauloisModifier

ÉtymologieModifier

Mot attesté sur peson de Châteaubleau[1][2].

Adjectif possessif Modifier

mon

  1. Mon, ma.
    mon gnat’ ixso
    mon fils à moi

VariantesModifier

RéférencesModifier

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), p. 227 et 228
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004 ISBN 978-2729115296, p. 241

Moyen françaisModifier

Adjectif possessif Modifier

mon \Prononciation ?\ masculin

  1. Mon.

OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin meum, accusatif de meus, réduit en latin tardif à mum, forme atone de meum.

Adjectif possessif Modifier

mon \mun\ masculin

  1. Mon (adjectif possessif masculin correspondant à la première personne du singulier).
Adjectifs possessifs en occitan
Possesseur Possédé
Nombre Personne Singulier Pluriel
Masculin Féminin Masculin Féminin
Singulier Première mon ma mos mas
Deuxième ton ta tos tas
Troisième son sa sos sas
Pluriel Première nòstre/nòste nòstra/nòsta nòstres/nòstes nòstras/nòstas
Deuxième vòstre/vòste vòstra/vòsta vòstres/vòstes vòstras/vòstas
Troisième lor/son lor/sa lors/sos lors/sas


SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Same du NordModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Pronom personnel Modifier

Pronoms personnels en same du Nord
Nominatif Accusatif
génitif
Illatif Locatif Comitatif Essif
Je mun/mon mu munnje mus muinna munin
Tu don du dutnje dus duinna dunin
Il/elle son su sutnje sus suinna sunin
Il/elle dat dan dasa das dainna danin
Nous (deux) moai munno munnuide munnos munnuin munnon
Vous (deux) doai dudno dudnuide dudnos dudnuin dudnon
Eux (deux) soai sudno sudnuide sudnos sudnuin sudnon
Nous mii min midjiide mis minguin minin
Vous dii din didjiide dis dinguin dinin
Ils/elles sii sin sidjiide sis singuin sinin

mon /ˈmon/

  1. Je.

SynonymesModifier