Ouvrir le menu principal
Voir aussi : AT, At, aT, át, Ât, ät, åt, ạt, ất, ắt, , -at, -at-, .at

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'hindi, ata (« attier ») ou du tamoul, atamaram (« attier »). → voir attier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
at ats
\at\
 
Le fruit de l'at (Annona squamosa) porte l'homonyme d'atte: une particularité du français.

at \at\ masculin

  1. (Botanique) (Désuet) Ancien nom vernaculaire de l'attier, qui a peut-être été importé à la Réunion par les Malbars et les Tamouls; ce nom était particulièrement fréquent au Sénégal. → voir attier
    • Usages. Les fruits de l’at se cueillent un peu avant leur maturité, pour les laisser mûrir & adoucir, à-peu-près comme on cueille les nefles; alors ils se mangent avec délices; ils sont fort rafraîchissans, & lâchent le ventre lorsqu’on boit de l’eau pardessus. On les fait cuire aussi avant leur maturitë avec un peu de gingembre dans l’eau commune que l’on boit dans les vertiges. Ses feuilles pilées & & réduites en cataplasme avec un peu de sel , s’appliquent avec succès sur les tumeurs malignes pour les amener à suppuration. — (Jean-Baptiste-René Robinet et al. Supplément à l'Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers[1], tome I, Marc-Michel Rey, éd., Amsterdam, 1776, p. 667)

SynonymesModifier

Aïnou (Japon)Modifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

at \Prononciation ?\

  1. Corde.

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

at masculin

  1. Besoin profit, avantage.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’anglo-saxon æt.

Préposition Modifier

at \ət\ ou \æt\

  1. À (pour lieu, pour un endroit public). Chez (pour la maison de quelqu’un).
    • The prime minister lives at 10 Downing Street.
      Le premier ministre habite au 10, Downing Street.
    • I’m at the theatre.
      Je suis au théâtre.
    • I’m living at my parents’.
      J’habite chez mes parents.
  2. À (telle heure). Note : Pour la date, on utilise on, pour le mois ou l’année, in.
    • We arrived at 10 o’clock.
      Nous sommes arrivés à dix heures.
  3. En (pour l’habilité).
    • I’m good at German.
      Je suis fort en allemand.
    • They are good at sport.
      Ils sont forts en sport.
  4. (pour un prix).
    • For sale at 4 pounds a kilogram.
      À vendre 4 livres le kilo.

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
at
\ˈæt\
ats
\ˈæts\

at \ˈæt\

  1. (Royaume-Uni) Le symbole @.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

AzériModifier

ÉtymologieModifier

Du proto-turc *ăt[2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Nominatif at
atlar
Accusatif atı
atları
Génitif atın
atların
Datif ata
atlara
Locatif atda
atlarda
Ablatif atdan
atlardan

at \ɑt\ (voir les formes possessives)

  1. Cheval.
  2. (Jeu d’échecs) Cavalier.

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • at sur l’encyclopédie Wikipédia (en azéri)  

RéférencesModifier

  1. Supplément à l'Encyclopédie sur l’encyclopédie Wikipédia  
  2. (anglais) « *ăt », dans Anna Dybo (compil.), Turkic etymology, StarLing.

CoumanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

at

  1. Cheval.

RéférencesModifier

  • Géza Kuun, 1880, Codex Cumanicus, Budapest, Budapestini Scient. Academiae Hung.

DanoisModifier

ÉtymologieModifier

De dat en vieux danois, à rapprocher de l’anglais that, du néerlandais dat et de l’allemand das/dass

Conjonction Modifier

at \Prononciation ?\

  1. Que, introduisant une subordonnée.

LadinModifier

ÉtymologieModifier

Du latin actus.

Nom commun Modifier

at \Prononciation ?\ masculin

  1. Acte, action.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Curtius [1] le rapproche du sanscrit ati, du grec ancien ἔτι, en latin de et ou du radical *at- de atavus. L’idée originale serait celle d’addition. Sur la même analogie, le grec ancien est passé de πλέον, « plus » à πλήν, « mais » et le français a fait du latin magis, « plus », son mais et l’italien son mai.
De l’indo-européen commun *ati [2] (« outre, en outre ») qui donne le gaulois *ate → voir anat en breton, le vieux slave otъ → voir od en tchèque.
Dans les manuscrits, at est souvent confondu avec ac ou et et il était même écrit ad pour des raison euphoniques. Cela ne facilite pas l’analyse.

Conjonction Modifier

at \Prononciation ?\

  1. (Conjonction, qui marque, comme liaison logique, l’opposition) Mais, cependant, au contraire.
    • Tibi ita hoc videtur, at ego… — (Ter., Andr. 563)
      C’est ton avis, mais moi…
    • Remus… at Romulus… — (Enn., An. 80)
      Rémus… ; de son côté, Romulus…
    • Titurius trepidare… at Cotta — (César., G. 5, 33, 2)
      Titurius de s’agiter… ; Cotta, par contre…
    • Majores nostri Tusculanos, Hernicos in civilatem etiam receperunt; at Karthaginem fundilus sustulerunt. — (Cicéron, Off. 1, 35)
      Nos ancêtres allèrent jusqu’à donner le droit de cité aux habitants de Tusculum, aux Horniques ; par contre, ils détruisirent Carthage de fond en comble.
  2. (Met l’emphase sur la personne, sans opposition particulière) Sens imprécatoire.
    • at te di perduint. Pline. Merc. 793
      Que les dieux te confondent !
    • at tibi di dignum factis exitium duint. Ter. Andr. 666
      À toi, que les dieux te donnent la fin que mérite ta conduite !
    • at vobis maie sit. Catul. 3. 13
      Quant à vous, soyez maudites !
    • At tibi pro scelere… Virgile. En. 2, 535
      À toi ! que pour prix de ton crime les dieux te donnent la récompense que tu mérites !
  3. (Dans le dialogue), surtout sous la forme at ille : de mon/ton/son… côté.
    • at tu concede mihi… Cicéron. AU. 12, 31, 2
      de ton côté, toi, accorde-moi…;
    • at vos, o Superi... Virgile. En. 8, 572
      et vous, ô dieux d’en haut [ayez pitié]...
    • quem (Sex. Pompeium) cum Scato salutasset, * quem te appellent b inquit; at ille « voluntate hospitem, neces-sitate hostem » Cicéron, Phil. 12, 27, Scaton l’ayant salué, « comment faut-il que je t’appelle ? » lui dit-il ; l’autre repartit « ton hôte par les sentiments, ton ennemi par la nécessité », cf. Tusc. 2, 61 ; Div. 2, 133, etc.;
    • at vero ille sapiens. Cicéron. Tusc. 1, 117,
      tandis que l’autre, le sage.
  4. (Marque l’objection d’un adversaire, réelle ou fictive).
    • at, inquis, inquies.
      mais, dis-tu, diras-tu.
    • at memoria minuitur. Cicéron. CM. 21
      mais, dit-on, la mémoire diminue.
    • at in Italia fuit » ; fateor Cicéron, Verr. 5, 5, « mais elle [la guerre] a été en Italie ; je le reconnais,
    • at enim, mais diras-tu, mais dira-t-on : Cicéron, Mur. 78; Off. 3, 105; SuU. 56, etc.
  5. (Réponse à l’objection) Oui, soit, mais oui.
    • a maie judicavit populus », at judicavit. Cicéron. Plane. 11, « le peuple a mal jugé » ; mais il a jugé, cf. Phil. 2,12; Att. 7, 11, 3; Amer. 41, etc. || [réponse à une sorte d’objection] oui (soit), mais :
    • huic infesta mater, at mater Cicéron, Plaidoyer pour Aulus Cluentius 42, sa mère lui était hostile; mais c’était sa mère ;
    • parens luus Catilinsè fuit advocatus, improbo homini, at supplici Cicéron, Suit. 81, ton père a assisté Catilina, un homme pervers, mais suppliant ;
    • non honestum consilium, at utile Cicéron, Off. 3, 97, dessein peu honorable, mais utile
    • satis, si ita vis, naturse fortasse (vùcisli), at patrûe certe parum Cicéron, Marc. 25, oui, si tu veux, tu as assez vécu peut-être pour la nature ; mais pour la patrie à coup sûr pas assez
  6. (Marque à la fois dans l’obj. et la réponse) :
    • at multi ita suni imbe-ciîli senes ut... ; at id quidem non proprium senectutis vitium est Cicéron, CM. 35, mais, dira-t-on, il y a des vieillards si faibles que...; mais ce n’est point là un défaut propre à la vieillesse, cf. Font. 21 ; Fin. 2, 88 ; CM. 68, etc. ||
  7. (Objection le plus souvent ironique)
    • at, credo, mais, sans doute : Verr. 4, 102
  8. (Réponse à une interrog. oratoire) :
    • quo me miser conferam ? in Capitoliumne ? at fratris sanguine madet Gracch. d. Cicéron, de Or. 3, 214, où porter mes pas dans mon malheur ? au Capitole ? mais il est tout imprégné du sang de mon frère.
  9. Et pourtant.
    • facinus indignum! epistalam tibi neminem reddidisse! at scito... Cicéron, Att. 2, 13, 1, l’indignité ! que personne ne t’ait remis cette lettre ! et pourtant sache que...
    • quae C. Catonis illius qui consul fuit inpedimcnta retinuit; at cujus hominis ! clarissimi ac po-lentissimi Cicéron, Verr. 4, 22, cette cité a retenu les bagages de C. Caton, de celui qui fut consul ; et pourtant, quel homme c’était 1 des plus illustres, et des plus puissants;
    • quis novit omnino ? at quem virum, di boni ! — (Cicéron. Br. 65)
      qui le [Caton] connaît seulement ? et pourtant quel homme, grands dieux!
    • quid hoc levius? at quantus orator! — (Cicéron. Tusc. 5, 103)
      quelle plus grande marque de faiblesse ? et pourtant quel éminent orateur !
  10. (Marque insistance, enchérissement).
    • et (et qui plus est) : fac ita ut jussi
      Faciam
      At diligenter
      Fiet
      ■ at mature
      Fiel Ter. Eun. 207, fais ce que je t’ai dit
      Je le ferai.
      Et consciencieusement
      Ce sera fait
      Et promptement
      Ce sera fait.
    • quid raTyndaritanisnon simulacrum Mercurii sustulisti ? at quemadmodum, dii immortales ! quam audacler! Cicéron, Verr. 4, 84, quoi ? n’as-tu pas enlevé aux habitants de Tyndaris une statue de Mercure î et comment, grands dieux ! avec quelle audace !
    • at quam ob causam! Cicéron, Verr. 5, 141, et pourquoi?
    • at illa quanti sunt…! Cicéron, CM 49, et puis (et, qui plus est) cet autre avantage, quel prix n’a-t-il pas… ?
    • at vero quanta maris est pulchritudo ! Cic Nat. 2, 100, et puis, quelle n’est pas la beauté de la mer 1 cf. Verr. 2, 160 ; Cxi. 57, etc. 11 6
  11. (Brusque appel à la réflexion, à l’attention).
    • at videte. Cicéron. Verr. 4, 151
      mais voyez (considérez).
  12. (Réserve, limitation, sous forme interrogative) Mais, attention !
    • praetor appellatur ; at quis appellat? Cicéron. Verr. 4, 146
      on en appelle au préteur ; mais qui en appelle ?
    • ex tota promneia homines nobilissimi venerunt…; at quem ad modum venerunt ? Cicéron. Verr. 2, 11
      de la province entière les hommes les plus notables sont venus…; mais dans quelles conditions sont-ils venus ?
  13. (Restriction) Mais à défaut, mais alors, mais du moins.
    • Thaïs te orabat, ut aras redires
      Rus eo
      Fac amabo
      Non possum, inquam
      at tu apud nos hic mane, dum redeat ipsa. Ter. Eun. 534
      Thaïs te priait de revenir demain
      Je vais à la campagne
      De grâce, fais en sorte
      Impossible, te dis-je
      Mais alors, attends ici son retour près de nous.
    • quid ergo ? audacissimus ego ex omnibus ? minime ; at tanto officiosior quam celeri? Cicéron. Amer. 2
      quoi donc ? je suis le plus audacieux de tous ? pas le moins du monde ; alors, je suis à ce point plus serviable que les autres ?
  14. (Dans la mineure d’un syllogisme) Or.
    • non cadunt haec in virum fortem ; igitur ne segritudo quidem ; at nemo sapiens nisi fortis ; non cadet ergo in sapientem aegritudo. Cicéron. Tusc. 2, 14
      ces sentiments ne sont pas connus de l’homme courageux; donc le chagrin non plus ; or pas du sage qui ne soit courageux ; le chagrin donc ne sera pas connu du sage.
  15. (Conjonction introduisant la proposition principale après une subordonnée, le plus souvent conditionnelle) Du moins, par contre, en revanche.
    • quod rara vides magis esse animalia quaedam, at regione locoque alio... Lucrèce. 2, 534
      quant au fait que certaines espèces d’animaux t’apparaissent plus rares que d’autres, en revanche dans une région et un lieu différents...
    • quoniam tuum insanabile ingenium est, at lu tuo supplicia doce... Live. 1, 28, 9
      puisque tu as une nature incurable, enseigne du moins par ton supplice...
    • quamquam ego vinum bibo, at... Pline. Pers. 170
      j’ai beau boire du vin, cependant...
    • si ego hic peribo, at erit mi hoc factum mortuo memorabile. Pline. Capt. 684
      si moi je perds la vie ici, du moins en mourant aurai-je accompli une action digne de mémoire.
    1. (Plus souvent conditionnelle négative).
      • Liceat haec nobis, si oblivisci non possumus, at tacere. Cicéron. Flacc. 61
        ces événements, si je ne puis les oublier, qu’il me soit permis du moins de les taire.
      • si tibi fortuna non dedit ut…, at natura certe dedit ut… Cicéron. Amer. 46
        si la fortune ne t’a pas donné de…, du moins la nature t’a-t-elle donné de…

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

Nahuatl du DurangoModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

at \aːt\

  1. Eau.

NéerlandaisModifier

Forme de verbe Modifier

at

  1. Première personne du singulier du prétérit de eten.
  2. Deuxième personne du singulier du prétérit de eten.
  3. Troisième personne du singulier du prétérit de eten.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 76,1 % des Flamands,
  • 82,4 % des Néerlandais.

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


PipilModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

at \Prononciation ?\

  1. Eau.
  2. rivière
  3. (Météorologie) Pluie.
  4. Puits.

RéférencesModifier

SérèreModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

at \Prononciation ?\

  1. Amener.

RéférencesModifier

  • Gouvernement du Sénégal, Décret N° 2005-990 du 21 octobre 2005.

SlovèneModifier

Forme de nom commun Modifier

at \Prononciation ?\ masculin animé

  1. Génitif duel de ata (déclinaison féminine).
  2. Génitif pluriel de ata (déclinaison féminine).

TagalogModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

at \Prononciation ?\

  1. Et.

SynonymesModifier

Tatar de CriméeModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

 
At.

at \ɑt\ \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Cheval (animal).

TurcModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

 
At.
Cas Singulier Pluriel
Nominatif / absolu at atlar
Accusatif atı atları
Datif / directif ata atlara
Locatif atta atlarda
Ablatif attan atlardan

at \ɑ̟t̪\ nominatif singulier

  1. (Zoologie) Cheval (animal).

Voir aussiModifier

  • at sur l’encyclopédie Wikipédia (en turc)  

TurkmèneModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun 1 Modifier

 
At.

at \ɑt\ \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Cheval.

Nom commun 2Modifier

at \ɑt\ \Prononciation ?\

  1. Prénom.

WolofModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

at \ɑt\

  1. Année.
    • At mu nekk : Chaque année.
    • Ñaata at nga am ? : Quel âge as-tu ?

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « at [ɑt] »