Ouvrir le menu principal
Voir aussi : ON, on-, , , ón, òn, ôn, ön, ön-, ōn, ơn, ỏn, ớn, ồn, ộn, ổn, ꞌòn, ʼon, o‘n, -on, -on-, -ón, -ön

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin homo (« être humain »), par évolution en position atone. L’usage, en gallo-roman, de homo, comme pronom personnel indéfini, attesté très sporadiquement en latin tardif (et qui n’a pas donné de suite dans les autres langues romanes actuelles comme l’espagnol, l’italien, etc.), en catalan, langue latine, le pronom personnel indéfini hom existe et semble être dû au superstrat francique (cf. allemand man, de Mann, « homme »), mais il convient d’être prudent avec cette hypothèse. Il est à noter toutefois que les consonnes nasales se sont maintenus en moyen néerlandais et en néerlandais dans lesquelles ons signifie « nous » (il en est de même avec uns en vieux haut allemand, en allemand et en gotique), contrairement aux langues germaniques de la mer du Nord dont le « n » a disparu (d'où la loi des spirantes nasales ingvaeoniques). L’occitan possède une forme semblable, om (« on »), issue elle aussi de homo. Or la Gaule méridionale, sous suzeraineté wisigothique, n’a pas connu de superstrat francique et l’influence linguistique des Wisigoths y fut anecdotique. Il faudrait noter aussi, qu'en Corse, autre langue latine, l'usage de omu pronom indéfini, est toujours en vigueur aujourd'hui.

Pronom personnel Modifier

on \ɔ̃\ singulier

  1. Pronom de la troisième personne du singulier. — Note d’usage : S’utilise pour désigner une ou des personnes indéfinies, en remplacement d’une forme passive.
    • On fait aussi du pain, mais d'une digestion assez difficile, avec du seigle, de l’orge et même de l’avoine ; […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 117)
    • Ainsi donc on nous a mariés sans que nous nous connussions, sans que nous nous aimassions ; on nous a mariés sans nous consulter, nous qu’on mariait. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. II)
    • Ce qui est certain, c'est qu'en Extrême-Orient on meurt beaucoup plus par la fièvre typhoïde que par le choléra. — (Jules Guiart, Les Parasites inoculateurs de maladies, Paris : Flammarion, 1918, page 297)
    • Avec une vigueur remarquable, ils se mirent à improviser un blockhaus autour du canon à pivot et à longue portée qu’on avait placé là. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 235 de l’éd. de 1921)
    • Depuis fort longtemps, « on » se sert des Chrétiens pour vilipender, fustiger et guerroyer les Musulmans. Depuis fort longtemps, « on » oppose le Christianisme à l'Islam! Depuis fort longtemps, « on » arbore les valeurs chrétiennes comme supérieures aux valeurs musulmanes en omettant sciemment les legs de ces dernières aux premières. — (Nas E. Boutammina, Sociologie du Français musulman : Perspectives d'avenir ?, BoD/Books on Demand, 2017, page 27)
  2. Nous.
    • Tout s'est déroulé comme d'habitude : on a récupéré le fric, on l'a laissé à l'hôtel, et on est sortis fêter le succès, tu sais, le truc typique, d'abord en allant dîner, et puis boire des coups jusqu'à pas d'heure. Comme toujours. — (Ramon Palomar, 60 kilos, Éditions Prisma, 2013, chap. 11)
  3. (Informel) Je. Note d’usage : pour indiquer que le locuteur ne s’engage que peu.
    • Ne craignez rien, on s’occupera de votre affaire.
  4. (Familier) Tu, vous ou n’importe quelle personne autre que moi.
    • On n’a pas été sage aujourd’hui, malgré ma mise en garde !
    • Alors, comme ça, on n’en fait qu’à sa tête et on veut faire son malin !

NotesModifier

Dans tous les cas, le verbe se conjugue à la troisième personne du singulier, mais l’attribut suivant le verbe peut optionnellement s’accorder avec le sujet (réel ou référentiel) implicite du verbe.
  • On est désolés.
  • On n’est pas toujours jeune et belle.
En français soutenu, l’on peut s’employer au lieu de on pour l’euphonie surtout avec que pour éviter une homophonie vulgaire : ce que l’on dit plutôt que ce qu’on dit.
  • […] ; la netteté décroit rapidement et les objets brillamment éclairés sont entourés d'une frange colorée où l’on retrouve toutes les couleurs du spectre. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 87)
En français courant, on a déjà remplacé nous comme pronom clitique du sujet de la première personne du pluriel. Selon L. R. Waugh, on est utilisé dans 99 % des cas, et nous seulement dans 1 % des cas[1]. En revanche, comme pronom indéfini, on est aujourd’hui moins commun que tu[1].
Signification du pronom on
Sens Cas %
nous 1335 76,3 %
Sens ambigu 314 18,0 %
Personne(s) indéfinie(s) 100 5,7 %
Pronoms de la 1re personne du pluriel
Pronom Cas %
on 1335 99,0 %
nous 13 1,0 %
Pronoms de personnes indéfinies
Pronom Cas %
tu 918 61,7 %
on 414 27,8 %
vous 18 1,2 %
ils 139 9,3 %

VariantesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Pronoms personnels en français
Personne Nombre Genre Nominatif
(Sujet)
Réfléchi Accusatif
(COD)
Datif
(COI)
Locatif
(à)
Ablatif
(de)
Tonique
1re Singulier
(défini)
masculin
ou féminin
je, j’ me, m’ à moi de moi moi
2e masculin
ou féminin
tu te, t’ à toi de toi toi
3e masculin il se, s’ le, l’ lui y, à lui en, de lui lui
féminin elle la, l’ y, à elle en, d’elle elle
Singulier
(indéfini)
masculin ou
féminin (1)
on en à soi de soi soi
1re Pluriel masculin ou
féminin (2)
nous nous à nous de nous nous
2e masculin ou
féminin (3)
vous vous à vous de vous vous
3e masculin ils se, s’ les leur y, à eux en, d’eux eux
féminin elles y, à elles en, d’elles elles
(1) La 3e personne indéfinie est souvent employée en langage populaire à la place de la 1re personne du pluriel.
(2) La 1re personne était autrefois employée (de façon prétentieuse) au pluriel au lieu du singulier par certaines hautes personnalités, qui exigeaient aussi ne pas être désignées directement par leurs interlocuteurs à la 2e personne, uniquement la 3e personne (définie)... mais pas au pluriel, jugé moqueur.
(3) La 2e personne du pluriel est aussi utilisée comme singulier de politesse.

TraductionsModifier

Nous : → voir nous

HomophonesModifier

  • ont (troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif du verbe avoir)

PrononciationModifier

  • \ɔ̃\
    • France : écouter « on [ɔ̃] »
    • (Région à préciser) : écouter « on [ɔ̃] »
    • France : écouter « on [õ] »
    • France (Massy) : écouter « on [ɔ̃] »
    • Suisse (Genève) : écouter « on [ɔ̃] »
    • France (Toulouse) : écouter « on [ɔ̃] »
    • France (Vosges) : écouter « on [ɔ̃] »
    • Suisse (canton du Valais) : écouter « on [ɔ̃] »
    • France (Vosges) : écouter « on [ɔ̃] »
    • France (Montpouillan) : écouter « on [ɔ̃] »
  • Canada : \õ\

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • on sur Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. a et b Linda R. Waugh, Bonnie Fonseca-Greber, Caroline Vickers et Betil Eröz, (2007), Multiple empirical approaches to a complex analysis of discourse, dans Monica Gonzalez-Marquez (éd.), Methods in Cognitive Linguistics, pp. 120-148.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du moyen anglais on, de l’anglo-saxon on, an, du proto-germanique *ana. Cognat de l’allemand an, du néerlandais aan.

Adjectif Modifier

on \ɒn\ (Royaume-Uni) ou \ɑn\ (États-Unis)

  1. Allumé.
    • The television is on.
      La télévision est allumée.
  2. Qui a lieu, qui se déroule à l’antenne (pour un évènement, un programme…).
    • The program will be on soon.
      Le programme commence bientôt.
    • The match will be on as scheduled.
      Le match aura lieu comme prévu.

AntonymesModifier

Préposition Modifier

on \ɒn\ (Royaume-Uni) ou \ɑn\ (États-Unis)

  1. Sur (position plus élevée).
    • The book is on the table.
      Le livre est sur la table.
  2. Sur, à (attaché à).
    • A poster is on the wall.
      Un poster est sur le mur.
    • A ring on her finger.
      Une bague à son doigt.
  3. Dans (pour le nom d'une rue).
    • He lives on Seventh Street.
      Il habite dans la Septième Rue.
  4. En, dans (pour voyager - ne s’applique qu'à certains modes de transport).
    • On the bus.
      Dans l’autobus.
    • On a horse.
      À cheval.
    • On the train.
      En train.
  5. (pour les noms de jours de la semaine)
    • My new work starts on Monday.
      Mon nouveau travail commence lundi.
  6. À (pour un média)
    • On the television.
      À la télévision.
    • On air.
      À l’antenne.
    • On the radio.
      À la radio.
  7. Sur (Internet).
    • I read it on the Internet.
      Je l’ai lu sur Internet.

Adverbe Modifier

on \ɒn\ (Royaume-Uni) ou \ɑn\ (États-Unis)

  1. En continuant, sur la durée.
    • Three years on, he was still working at the very same office.
      Après trois ans, il travaillait toujours exactement dans le même bureau.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

AzériModifier

ÉtymologieModifier

Du proto-turc *ōn[1].

Adjectif numéral Modifier

on \on\ cardinal

  1. Dix.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. (anglais) « *ōn », dans Anna Dybo (compil.), Turkic etymology, StarLing.

BasqueModifier

BretonModifier

Forme de verbe Modifier

on \ˈɔ̃ːn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe bezañ.
    • — « Ya, ya ! Lom, prest on. » — (Jakez Riou, An ti satanazet, Skridoù Breizh, 1944, p. 28)
      — « Oui, oui ! Guillaume, je suis prêt. »

FinnoisModifier

Forme de verbe Modifier

on \on\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe olla.
    • Hän on onnellinen.
      Il est heureux ou Elle 'est' heureuse.
    • Minulla on kylmä.
      J’ai froid.
    • Kadulla on nainen.
      Il y a une femme dans la rue.

AnagrammesModifier

Flamand occidentalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

on

  1. (Courtraisien) (Zoologie) Chien.

RéférencesModifier

  • Mathilde Jansen, Nicoline van der Sijs, Fieke van der Gucht, Johan De Caluwe, Atlas van de Nederlandse Taal, Lannoo, 2017, p. 134

FrancoprovençalModifier

ÉtymologieModifier

Du latin unus.

Adjectif numéral Modifier

on \ɔ̃\

  1. Un.

NotesModifier

Forme du valaisan de Bagnes en Suisse romande.

VariantesModifier

RéférencesModifier

GagaouzeModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

on \on\

  1. Dix.

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Pronom personnel Modifier

on \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. On.

Forme de verbe Modifier

on \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Première personne du pluriel du présent de l'indicatif de aveir.
  2. Troisième personne du pluriel du présent de l'indicatif de aveir.

RéférencesModifier

KhamniganModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

on [ɔn]

  1. Année.

NotesModifier

Ce mot utilise la notation d’un linguiste car la langue ne dispose pas d’un alphabet officiel.

RéférencesModifier

  • Juha Janhunen, 2003, Khamnigan Mongol, The Mongolic Languages, pp. 83-101, Londres, Routledge.

OccitanModifier

Nom commun Modifier

on masculin \Prononciation ?\

  1. Orme (Ulmus) [1].

VariantesModifier

RéférencesModifier

PolonaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux slave онъ, onu.

Pronom personnel Modifier

on \ɔn\ masculin (féminin : ona, neutre : ono)

  1. Il, pronom tonique de la troisième personne du singulier. Similaire à la construction des langues indo-européennes sans pronom sujet (slovène, espagnol…)
    • On jest Francuzem.
      Lui, il est Français.
    • Jest Francuzem.
      Il est Français.

PrononciationModifier

  • Pologne : écouter « on [ɔn] »

SalarModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

on [Prononciation ?]

  1. Dix.

NotesModifier

Ce mot utilise la notation d’un linguiste car la langue ne dispose pas d’un alphabet officiel.

RéférencesModifier

  • Lín Liányún, 1985, Sālāyǔ Jiānzhì, Pékin, Minzu Chubanshe.

SlovaqueModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux slave онъ, onu.

Pronom personnel Modifier

on \ɔn\

  1. Il (pronom masculin de la troisième personne du singulier).

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

SlovèneModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux slave онъ, onu.

Pronom personnel Modifier

on \on\ masculin singulier

  1. Il (pronom personnel masculin de la troisième personne du singulier).

DéclinaisonModifier

TchèqueModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux slave онъ, onu.

Pronom personnel Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif on oni
Vocatif
Accusatif ho
ou jej
je
Génitif ho
ou jej
jich
Locatif něm nich
Datif mu
ou jemu
jim
Instrumental jím jimi

on \ɔn\ masculin (féminin : ona, neutre : ono)

  1. Lui, pronom tonique de la troisième personne du singulier. Similaire à la construction des langues indo-européennes sans pronom sujet (slovène, espagnol...)
    • Je francouz - On je francouz.
      Il est Français.
      Lui, il est Français.
    • Jdu s ním.
      Je vais avec lui.

NotesModifier

Les formes ho et mu sont inaccentuées et on ne peut les utiliser avec une préposition.
jej est masculin inanimé et a pour variante masculin animé jeho.
Avec les prépositions, on utilise les variantes en \n\ En tchèque, \n\ est un substitut fréquent de \j\. Voyez « n en tchèque » pour des explications détaillées.
  • accusatif singulier : jej, něj et pluriel : je,  ;
  • génitif singulier : jej, něj et pluriel : jich, nich ;
  • datif : jemu, němu et pluriel : jim, nim ;
  • instrumental : jím, ním et pluriel : jimi, nimi ;
  • n.b. le locatif n'est jamais utilisé sans préposition, d'où l'absence de forme *jem, jich.

VariantesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

  • tchèque : écouter « on [ɔn] »

AnagrammesModifier

Tatar de CriméeModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

on

  1. Dix (10).

TurcModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

on \Prononciation ?\

  1. Dix (10).

TurkmèneModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

on \Prononciation ?\

  1. Dix.

WallonModifier

ÉtymologieModifier

Du latin homo (« homme »).

Article indéfini Modifier

on

  1. Un.

Pronom personnel Modifier

on

  1. On.

Yugur occidentalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

on [on]

  1. Dix.

NotesModifier

Ce mot utilise la notation d’un linguiste car la langue ne dispose pas d’un alphabet officiel.

RéférencesModifier

  • Chén Zōngzhèn, Léi Xuănchūn, 1985, Xībù Yùgùyŭ Jiānzhì, Pékin, Minzu Chubanshe.