Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

Pronom personnel Modifier

Singulier Pluriel
iel
\yɛl\
iels
\yɛl\

iels \yɛl\

  1. Pluriel de iel. — Note : S’il sert à désigner des personnes qui ne s’inscrivent pas dans un genre défini ou dont le genre n’est pas connu, il est utilisé aussi pour désigner un ensemble de personnes de genres connus mais variés.
    • La falaise de laquelle iels avaient sauté ressemblait à un mur de ténèbres, face à eux. Tout là-haut, iels perçurent les aboiements du chien, à travers le rugissement des flots. — (Carina Rozenfeld, La Symphonie des abysses, Robert Laffont, 2014, livre 1)
    • Beaucoup de psychiatres, agissant à la manière d’une élite bienveillante, n’ont pas alerté le public général parce qu’iels estimaient que la théorie du déséquilibre chimique était une fiction utile pour faire en sorte que leurs patient-e-s acceptent leur maladie mentale et prennent leurs médicaments. — (Le consentement fabriqué par la psychiatrie : la théorie du déséquilibre chimique et l’explosion des antidépresseurs, 20 octobre 2015)
    • Plus de la moitié d’entre iels se définissent comme appartenant soit à la bourgeoisie (15 %), soit à la « petite bourgeoisie intellectuelle » (24 %), soit à la classe moyenne supérieure (21 %). — (Cha Prieur, « Les liens entre marginalité sociale et spatiale dans les milieux queers parisiens », chap. 16 de La France des marges, sous la direction de Étienne Grésillon, Frédéric Alexandre & Bertrand Sajaloli, Horizon/Éditions Armand Colin, 2016)
    • Merci à Céline, Daniel, Élodie, Florian, François, Isabelle, Séverine et Thérèse pour leurs relectures attentives de ce texte et pour les questionnements qu’iels ont soulevés. — (Davy Borde, Tirons la langue: Plaidoyer contre le sexisme dans la langue française, Les Éditions Utopia, 2018, dans les remerciements)
NotesModifier
  •   Il s’agit d’un terme utilisé qui n’est pas d’un usage standard.

PrononciationModifier

  • Suisse (canton du Valais) : écouter « iels »

AnagrammesModifier