Voir aussi : passe, Passe, Pässe

Étymologie

modifier
(Date à préciser) Du participe passé de passer.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
passé passés
\pɑ.se\
ou \pa.se\

passé \pɑ.se\ ou \pa.se\ masculin

  1. Le temps écoulé.
    • Je fus entraîné vers les sciences historiques, petites sciences conjecturales qui se défont sans cesse après s’être faites, et qu’on négligera dans cent ans. On voit poindre, en effet, un âge où l’homme n’attachera plus beaucoup d’intérêt à son passé. Je crains fort que nos écrits de précision de l’académie des inscriptions et belles-lettres, destinés à donner quelque exactitude à l’histoire, ne pourrissent avant d’avoir été lus. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, réédition Folio, page 151)
    • Dans le passé, beaucoup de révolutions furent le résultat de coalitions entre groupes mécontents […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre V, La grève générale politique, 1908, page 218)
    • Elle se dit qu’elle avait eu tort d’entreprendre ce voyage : on ne poursuit pas impunément son passé, et tout ce qu’on en peut retrouver ne sert qu’à mieux convaincre qu’il n’est plus. — (José Cabanis, Les Cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 118)
    • […] ce terrain désaffecté, parsemé de morts, qu’on appelle « le passé » bien qu’il ne passe jamais. — (Yann Moix, Verdun, Grasset, 2022, p. 247)
    • Le passé, le présent et l’avenir.
    • On rappela tout ce qu’il avait fait par le passé.
  2. Ce qui a été fait ou dit autrefois.
    • Un homme se penche sur son passé !… Si court qu’il fût en réalité, je croyais le mien, alors, immense. — (Maurice Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé, 1928, réédition Nelson, page 7)
    • Pour les hommes de Chronos, l’avoir d’un passé ne saurait être analogue à l’avoir des choses ; bien que mort et irretrouvable, ou plutôt parce que mort et irretrouvable, notre passé nous possède plus que nous ne le possédons […] — (Micheline Sauvage, Le Cas Don Juan, 1953, page 102)
    • Le tragique est que là, devant moi, le passé reste mort en sa permanence et permanent en son dessèchement, tache ineffaçable ou parfum irretrouvable. — (Archives de philosophie, vol. 39, G. Beauchesne, 1976, page 162)
    • Alors que la réponse attendue devrait être, au minimum minimorum, de réhabiliter les grands auteurs, le pouvoir enchaîne des décisions allégeant les exigences en lettres et en langues, pour les élèves comme pour les enseignants, au nom d’un utilitarisme ringardisant le passé. — (Ivan Rioufol, bloc-notes, blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/01/)
  3. (Conjugaison) Plusieurs temps du verbe exprimant une action qui a eu lieu, ou un état qui a existé dans un temps écoulé par rapport au moment où l’on parle.
    • Passé antérieur.
    • Passé défini.
    • Passé indéfini.
    • Passé récent: Elle vient juste de lui aborder. → voir venir de
  4. (Broderie) Point de broderie où la soie ou le coton passent en dessus et en dessous de l’étoffe.
    • Broderie au passé.
    • […] et l’oiseau chinois, peint sur riz, que ma sœur copiait au « passé » sur un panneau de velours… — (Sidonie-Gabrielle Colette, La Maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 68)
    • — Il brode, madame ! Une vraie fée ! Il finit un dessus de piano au passé, on l’exposerait ! Ma fille a relevé le dessin… — (Sidonie-Gabrielle Colette, La Maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 78)

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Hyponymes

modifier

Temps grammatical (3) :

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin passé
\pɑ.se\

passés
\pɑ.se\
Féminin passée
\pɑ.se\
passées
\pɑ.se\

passé \pɑ.se\

  1. Qui est périmé.
    • T’as vu sa couleur, à ton lait ? Il est complètement passé !
  2. Qui a été autrefois et qui n’est plus.
    • Le temps passé.
    • Au temps passé.
    • Se ressouvenir de ses fautes passées.
    • On connaît sa vie passée.
  3. Qui a perdu sa fraîcheur, son éclat.
    • Il avait le teint hâlé, une petite moustache, et sur sa poitrine deux rangées de décorations si passées qu’on n’en distinguait plus les couleurs. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 68)
    • Il examina tout ce qu’il avait étalé sur la table, et ouvrit un petit coffret de carton recouvert d’un tissu jaune et blanc, très passé, avec de minuscules fleurs rouges et bleues. — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, chapitre 60, Robert Laffont, 1968)
    • […] ; l’air est chaud et humide, la foule animée, la latérite omniprésente rouge passé, même si les bords des flaques d’eau du dernier orage donnent l’impression de lèvres de blessure en cours de cicatrisation. — (Alain Rochegude, « Anthropologue du Droit ou Juriste anthropologue ? », dans Anthropologie et Droit, intersections et confrontations, Cahiers d’anthropologie du droit 2004 & Droit et Cultures hors-série 2004/4, Paris : Karthala, 2004, page 329)
    • Une étoffe passée.
  4. (Conjugaison) Relatif au temps verbal qui exprime une action antérieure.
    • Participe passé.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Préposition

modifier

passé \pɑ.se\ ou \pa.se\ invariable

  1. Après.
    • Passé cette époque, il ne sera plus temps.
    • Passé cinq heures, la bibliothèque est fermée.

Traductions

modifier

→ voir après

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe passer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
passé

passé \pɑ.se\ ou \pa.se\

  1. Participe passé masculin singulier de passer.
    • Un peu cra-cra la table, non ? – Normal, le coup d’éponge n’a pas été passé. — (Axelle Trillard, Au secours, je me noie !, 2018)
    • Mon anniv est déjà passé. — (Éléonore Cannone, Dans ma bulle, 2011)
    • Les grammairiens se sont passé le mot pendant des siècles pour « muettiser » les femmes, estime Céline Labrosse, auteur de Pour une grammaire non sexiste. — (L’Actualité, volume 22, 1997, page 9)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • passé sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • passé dans le recueil de citations Wikiquote  

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Date à préciser) Du français passé.

Adjectif

modifier

passé \Prononciation ?\

  1. (Gallicisme) Vieilli, désuet, passé de mode, démodé.
    • LCD is passé.
      Le LCD est dépassé.
Ce gallicisme ne s’emploie qu’attributivement en néerlandais.

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 91,8 % des Flamands,
  • 98,0 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]