Voir aussi : dessús

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin desursum (parfois écrit desusum) (« d’en haut »), composé de de et sursum (« en haut, vers le haut, en montant »).

Adverbe Modifier

Invariable
dessus
\də.sy\

dessus \də.sy\ adverbe de lieu invariable

  1. À la partie, à la face supérieure.
    • Ce qui est sous la table, mettez-le dessus.
    • Il n’est ni dessus ni dessous.
    • Voilà ce qui est écrit dessus.
    • Jetez de l’eau dessus.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Préposition Modifier

Invariable
dessus
\də.sy\

dessus \də.sy\ invariable

  1. (Vieilli) Sur, au-dessus de.
    • Tout ainsi la femme est dessus l’homme plus digne
      Comme chef d’oeuvre au vray de la vertu divine.
      — (Marie de Romieu, Les premières œuvres poétiques de Mademoiselle Marie de Romieu, Vivaroise : contenant un brief discours que l’excellence de la femme surpasse celle de l’homme, non moins recréatif que plein de beaux exemples, Lucas Breyer, Paris, 1581, page 6)
    • Un blaireau, mon cousin, est mort dans son terrier:
      C’est moi qui suis son héritier,
      J’ai conservé sa peau, mets-la dessus la tienne,
      Et retourne à la cour.
      — (Jean-Pierre Claris de Florian, Le Renard déguisé, in Fables de M. de Florian, P. Didot l'aîné, Paris, 1792, page 127)
    • On a marqué dessus ma porte
      "Fermé pour cause d’enterrement".
      — (Georges Brassens, Le Testament, in Je me suis fait tout petit, 1956)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Invariable
dessus
\də.sy\

dessus \də.sy\ masculin invariable

  1. La partie qui est au sommet ; l’endroit, le côté supérieur.
    • Dans ce corps de logis, un tel occupe le dessus, et moi le dessous.
    • Enlever le dessus d’une caisse.
    • Le dessus de la main.
    • Le dessus de la tête.
    • Le dessus d’un livre.
    • Le dessus d’une table.
    • Le dessus d’une étoffe.
  2. (Architecture) …
    • Dessus de porte : Ornement de boiserie, de peinture ou de sculpture, placé dans un encadrement au-dessus du chambranle d’une porte.
    • Le dessus d’un théâtre : Le cintre, la partie qui s’étend au-dessus de la scène, jusqu’aux combles.
  3. (Figuré)
    • Avoir, prendre le dessus : Obtenir l’avantage dans quelque genre que ce soit de combat, de lutte, de débat.
    • Nous avons eu le dessus dans ce combat, dans cette discussion.
    • La maladie était violente, mais la nature a pris le dessus.
  4. (Musique) Partie la plus haute, celle qui est opposée à la basse.
    • Il faut que les basses laissent entendre le dessus, les dessus.
  5. Se dit également d’une personne qui chante le dessus.
    • C’est un dessus, un bon dessus.
  6. (Franche-Conté) Partie la plus élevée d'un région, d'une ville. [Note : dans ce cas le mot est toujours au pluriel].
    • Les Sphinx n'aiment pas assez le vent et le froid pour habiter les dessus' : il leur faut des fleurs odorantes, des vallées et des bosquets qui protègent leurs fleurs chéries; [...] . — (Anatole Carteron , Premières chasses, papillons et oiseaux: souvenirs d'enfance, Éd. Hetzel, 1866)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier