Ouvrir le menu principal
Voir aussi : diré, Diré

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(ca. 980) Du moyen français dire, de l’ancien français dire, du latin populaire *dīgĕre (alignement sur les verbes en -gĕre — voir faire — d’après les participes passés en -ctum, communs aux deux formes), du latin classique dīcĕre (« dire, prononcer, exprimer par des mots »), du proto-italique *deikō, ultimement de l’indo-européen *déyḱti (« montrer, indiquer »).

Verbe Modifier

dire \diʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dire)

  1. Exprimer par la parole.
    • Bien qu’il n’eût pu comprendre un seul mot de ce qui avait été dit, Bert éprouva un choc en remarquant le ton qu’avait pris l’homme. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 247 de l’éd. de 1921)
    • Dire un secret.
  2. Ordonner, conseiller.
    • Il lui a dit de partir.
  3. Énoncer par écrit.
    • Je vous ai dit dans ma dernière lettre que…
    • Cet auteur a dit là-dessus d’excellentes choses.
  4. S’emploie souvent dans le sens de répondre à une objection.
    • Qu’avez-vous à dire à cela ?
    • Que trouvez-vous à dire à cette action ? — (dans ce sens, on dit plus ordinairement trouver à redire)
    • Il y a bien à dire, beaucoup à dire là-dessus, Il y a bien des critiques, des objections, des observations, etc., à faire là-dessus.
    • On dit en des sens analogues ou contraires.
    • On ne peut certainement rien dire sur sa conduite.
  5. (Poésie) Célébrer, chanter, raconter.
  6. (Courant) Débiter, réciter.
    • Héloïse dit et redit son chapelet. Les grains cliquettent de minute en minute et sans relâche, le chuchotement rapide des oraisons s’allonge. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Dire sa leçon.
    • Dire la messe, Célébrer la messe.
    • Faire dire une messe, des messes pour quelqu’un.
    • Un homme bien disant se dit d’un Homme qui parle bien et avec facilité.
  7. Juger ; croire ; penser.
    • […] ; sous ses cheveux, un œil gris brillait à la moindre contrariété d’un feu si resplendissant, qu’on eût dit alors un œil noir. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. IV)
    • Dirait-il que le mouvement de la marche avait révélé la doublure de ce vêtement – était-ce de la castorette ? –, outre une jupe de tweed qui descendait jusqu'au genou ? — (Angelo Rinaldi, Où finira le fleuve, éd. Fayard, 2006, chap. 1)
    • (Familier) On dirait d’un fou, d’un homme ivre, etc., ou On dirait un fou, à en juger par ses actions, par ses discours, on le prendrait pour un fou, on le croirait ivre.
    • On dit de même.
    • On dirait de loin une barque; ce n’est peut-être qu’une planche.
  8. Dénoter, signifier, indiquer, marquer.
    • Que veut dire ce retard ?
    • Cela veut dire que… Cela ne dit rien.
    • Que veut dire ceci ?
    • Ce mot seul dit tout.
    • Je ne sais ce que cela veut dire, je me sens mal à mon aise.
    • On dit : cet homme est un lion, pour dire que c’est un homme plein de courage.
  9. (Figuré) S’emploie en parlant des actions, des gestes, des regards, etc., qui manifestent la pensée de quelqu’un.
    • Mes yeux, mes regards vous disent que je vous aime.
    • Sa contenance, son trouble, sa confusion disent assez qu’il est coupable.
    • Leur silence vous en dit assez, nous en dit long.
    • Cette femme a de beaux yeux, mais ils ne disent rien, Elle a de beaux yeux, mais ils sont dépourvus de vivacité, d’expression.
    • Cette chose ne dit rien, Elle ne produit aucun effet à la place qu’elle occupe.
    • Cela ne dit rien au cœur, à l’âme. Cela ne touche point, n’émeut point.
    • Cela ne me dit rien.
    • Qui vous dit, qui vous a dit que…? Quelle raison avez-vous de croire que…? Êtes-vous sûr que…
    • Qui vous dit que j’ai cette intention ?
    • Qui vous a dit que rien ne s’opposerait à vos desseins ?
  10. (Familier) Dénoncer.
    • Aïe ! J’le dirai !

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dire dires
\diʁ\

dire \diʁ\ masculin

  1. Ce que l’on dit.
    • Mme X... est agée de 23 ans. Selon son dire, elle aurait toujours été très nerveuse. Elle présente, du reste, toutes les apparences d'une personne de ce tempérament. — (« Rapport fait à la Société médicale des Hôpitaux de Paris sur l'état d'une malade adressée à la Société comme atteinte de Chromodrose », séance du 10 juillet 1861, rapportée par M. Béhier, dans L'union médicale: journal des intérêts scientifiques et pratiques, moraux et professionnel du Corps médical, tome 11 (nouvelle série), Paris, 1861, p. 85)
    • Que de noms et que d’aveux secrets je pourrais citer à l’appui de mon dire ! — (Georges Clemenceau, L’Aurore, 14 août 1905, cité par Georges Sorel, dans Réflexions sur la violence Chap. I, Lutte de classe et violence, 1908, p. 69)
    • Trentenaire habitant chez ses parents, Amar est, d’après ses dires, « autoentrepreneur dans le textile, commerçant ambulant ». Une profession largement partagée dans le banditisme francilien […]. — (Matthieu Suc, Femmes de djihadistes : L'envers du décor du terrorisme français, Éditions Fayard, 2016, p. 26)
  2. Croyance ; avis.
    • J'ai pour mon dire que les Rois c'est pour les vieux pays d'à cause que nous n'avons pas besoin de rois pour adorer l'Enfant-Jésus. — (Benoît Lacroix, La foi de ma mère, la religion de mon père, Éditions Bellarmin, 2002, p. 75)

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • dire sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Dires dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin dicere. (Vers 950) dist (« dit », troisième personne du singulier), (Vers 980) dic (« dis », première personne du singulier) et ditrai (« dirai »). L’infinitif dire est attesté pour la première fois vers 1050 dans La Vie de Saint Alexis.

Verbe Modifier

dire \Prononciation ?\

  1. Dire (communiquer de façon orale ou écrite).

Ancien occitanModifier

Verbe Modifier

dire

  1. Variante de dir.
    • Cercamons si fos uns joglars de Gascoingna, e trobet vers e pastoretas a la usanza antiga.
      E cerquet tot lo mon lai on el poc anar, e per so fez se dire Cercamons
      — (Vida de Cercamon, dans Jean Boutière, A.-H. Schutz, Biographies des troubadours - Textes provençaux des XIIIè et XIVè siècles, Paris, 1964, page 9)

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin dirus (« terrible, sinistre »).

Adjectif Modifier

Nature Forme
Positif dire
\ˈdaɪ.ɚ\ ou \ˈdaɪə\
Comparatif direr
\ˈdaɪ.ɚ.ɚ\ ou \ˈdaɪə.ɹə\
Superlatif direst
\ˈdaɪ.ɚ.ɪst\ ou \ˈdaɪə.ɹɪst\

dire \ˈdaɪ.ɚ\ (États-Unis), \ˈdaɪə\ (Royaume-Uni)

  1. Urgent, pressant (besoin).
  2. Désespéré (situation).
    • to be in dire straits : être dans une situation désespérée.
  3. Sinistre, terrible (nouvelle).
  4. Extrême, terrible.
    • This is a dire insult.
      C’est une insulte extrêmement grave.
  5. Mauvais (qualité).

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : dire.

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du latin dicere (« dire » mais aussi « indiquer »). Parenté avec le germanique : anglais token et allemand Zeigen (indiquer).

Verbe Modifier

dire \ˈdi.re\ transitif (auxiliaire avere) irrégulier 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Dire.
    • Dire le proprie ragioni.
    • Dire ses raisons.
  2. Réciter.
  3. Vouloir dire, signifier.
  4. Penser.

DérivésModifier

Nom commun Modifier

dire \ˈdi.re\ masculin (pluriel à préciser)

  1. Dire.

RéférencesModifier

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : dire.

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin dicere.

Verbe Modifier

dire \ˈdi.re\ (graphie normalisée)

  1. Dire.

Variantes dialectalesModifier

RéférencesModifier