dire adieu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Composée de dire et de adieu.

Locution verbale Modifier

dire adieu \di.ʁ‿a.djø\ transitif indirect (se conjugue → voir la conjugaison de dire)

  1. (précédé de la préposition à dans sa forme attributive)
    1. (Sens propre) Prendre congé de quelqu’un ou quelque chose.
      • Il ne me reste plus sinon que de prendre Le dernier congé de vous, & vous dire Adieu. — (Jean Crespin, Histoire de vrays Tesmoins de la vérité De L’Euangile, 1570, page 242)
    2. (Par extension) quitter quelqu’un.
      • Je vais te dire adieu
        La belle vie
        Ça ne m’intéresse pas
        Je vais te dire adieu
        La fête est finie
        Pour moi.
        — (Nino Ferrer)
    3. (Figuré) Quitter quelque chose., partir de, renoncer à.
      • J’avais, l’avant-veille, aperçu pour la dernière fois l’étoile polaire, et je disais adieu, peut-être pour des années, à l’hémisphère septentrional. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
      • – J’ai résolu de passer ici un certain nombre d’heures. Bien entendu, si ma présence vous inspirait ce qu’on appelle vulgairement des idées, je vous conseille de leur dire adieu. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 205)
  2. (dans sa forme non-attributive sans préposition)
    1. Partir définitivement.
      • Il ne s’agit jamais de dire adieu, scanda soudain sa mère d’une voix claire qui le fit trembler. — (Marcello Fois, Comment nous dire adieu, Le Seuil, 2019)
      • Adieu, Rodia, ou plutôt : au revoir ! Je n’aime pas dire adieu. — (Fiodor Dostoïevski, Crime et châtiment)
    2. Abandonner.
      • Rébecca a prit son courage à deux mains, elle veut désormais dire adieu. — (Amour sous cellophane, Éditions Publibook, page 51)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

→ voir prendre congé

PrononciationModifier