FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’occitan Orlhac, issu du latin Aureliacum (« villa d'Aurelius ») → voir Auriac.

Nom propre Modifier

Nom propre
Aurillac
\o.ʁi.jak\
 
Panneau de limite d'agglomération d’Aurillac.

Aurillac \o.ʁi.jak\ masculin

  1. (Géographie) Commune et chef-lieu de département français, située dans le département du Cantal.
    • Mercredi 5 août 40.– À Vichy, on s’exalte sur les travaux des champs et l’artisanat rustique. Aujourd’hui, c’est « la fameuse galoche d’Aurillac » qui est à l’honneur. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 51)
    • À ma mort on trouverait des inédits dans mes tiroirs, une méditation sur la mer, une comédie en un acte, quelques pages érudites et sensibles sur les monuments d’Aurillac, de quoi faire une plaquette qui serait publiée par les soins de mes anciens élèves. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 133)
    • Et que fait un républicain s’il a le bonheur de vivre en république ? Il se tourne les pouces ou bien il enseigne le grec et décrit les monuments d’Aurillac à ses moments perdus. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 150)
    • Un jour, enfin, j’entre dans un café pour m’abriter de la pluie, j’avise une gazette qui traîne et que vois-je ? « Jean-Paul Sartre, l’écrivain masqué, le chantre d’Aurillac, le poète de la mer. » À la trois, sur six colonnes, en capitales. J’exulte. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, pages 159-160)
    • Son voisin, un homme de 79 ans, a été mis en examen pour tentative d’assassinat en fin de semaine dernière, et placé en détention à la maison d’arrêt d’Aurillac. — (Pierre Chambaud, « Antoine Cayrol parviendrait à reconnaître ses proches », La Montagne, 22 mars 2018, page 5)

Gentilés et adjectifs correspondantsModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

HolonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • Aurillac sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Aurillac sur l’encyclopédie Vikidia