« gazouillard » : différence entre les versions

3 octets ajoutés ,  il y a 7 ans
m
#* ''Maintenant, pour finir, je veux vous parler des modes d'enfants. Cela sera agréable aux jeunes mères, et puis il faut bien s'occuper un peu de l'embellissement de ces petits anges, la joie de la famille, charmants oiseaux '''gazouillards''', que leur innocence met à l'abri des passions mauvaises.'' {{source|Juliette Lormeau, ''Gravures'', dans le ''Journal des coiffeurs'' du 1{{e|er}} août 1859 [XXIV{{e|ème}} année, 8{{e|ème}} livraison], Paris, 1859, page 4.}}
#* ''Je l'écris ''[une lettre]'' à l'ombre d'un caroubier dont les fleurs, en forme de grappe, laissent tomber sur mon papier le pollen de leurs étamines, et dont les verts rameaux sont à chaque instant traversés par des bandes d'oiseaux '''gazouillards'''.'' {{source|Charles Desprez, ''L'hiver à Alger'' ; A. Carro imprimeur, Meaux, 1861, page 25.}}
#* ''Étant, ainsi que la plupart des méridionaux cultivés, un assez bon virtuose de lecture, il en profitait pour lui apprendre cet art difficile, si profondément méprisé par les '''gazouillards''' de la Comédie-Française et les liquidateurs de diphtongues du Conservatoire, lui révélant de la sorte les plus hautes créations littéraires, en même temps qu'il lui donnait le secret d'en exprimer la substance. Le sublime et la manière de s'en servir !, disait-il.'' {{source|{{w|Léon Bloy}}, ''La femme pauvre'', I{{e|re}} partie : L'épave des ténèbres, chapitre XXII ; Les éditions G. Crès et C{{e|ie}}, Paris, 1924, page 147.}}