À nouveauModifier

Cette page repart à nouveau (et non "de nouveau", vieille distinction des grammairiens).

Authrice VS autriceModifier

Bonjour, j'ai supprimé ta jolie citation dans autrice car elle est valable seulement pour un article authrice. -- Béotien lambda 16 décembre 2012 à 08:59 (UTC)

RétuModifier

« [André Gide] m'apprend qu'il vient de découvrir le mot rétu qu'il a hâte d'employer. “Des mollets rétus, des mollets triangulaires et musclés comme les aimait Baudelaire.” » (Julien Green, Journal intégral, tome Ier : 1919-1940, Samedi 27 octobre 1934 ; Éditions Robert Laffont, coll. Bouquins, Paris, 2019, p. 829)

Mot introuvable ailleurs, quoique l'exemple implique que ce n'est pas un hapax. Julien Green a-t-il fautivement retranscrit un mot dont il n'a pris connaissance que par l'ouïe ? Quelqu'un a une idée ?

Vous avez reçu un courriel un peu plus tôt ce moisModifier

Bonjour Maginhard: Veuillez vérifier vos courriers électroniques ! Objet: "The Community Insights survey is coming!" Nous nous tenons à votre disposition pour toutes questions: surveys@wikimedia.org.

Désolé pour le désagrément, lire mon explication ici.

MediaWiki message delivery (discussion) 24 septembre 2020 à 17:37 (UTC)

ChambréModifier

Je n'ai pas pénétré le sens exact du participe-adjectif chambré dans ce passage :

  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter) Définition à trouver.
    • Mon fragment de Journal pour le Mercure 15 novembre fait 22 pages. La 22e page n'a que six lignes. Encore ces six lignes ne comptent-elles pas, les typos ayant dans le cours du texte composé cinq lignes qui étaient chambrées. — (Paul Léautaud, Journal littéraire, 24 octobre 1935 ; Mercure de France, Paris, 1986, vol. II, p. 1548)

Fulminer vs. invectiverModifier

Bonjour. Vous avez annulé ma correction à l'usage d'« invectiver contre (...) » dans la définition de fulminer. Quand vous agissez ainsi, le minimum serait de justifier cette annulation !

Si j'ai pris le temps de faire cette modification, c'est que je n'ai jamais rencontré cet usage, malgré plusieurs décennies de lectures quotidiennes en français...

« Invectiver contre » n'est plus en usage en français contemporain (de France, au moins), même s'il figure dans le TLFi (la plus récente des citations correspondantes datant de 1930).

Voici les exemples que donne Le Robert :

Il ne sert à rien dans ce cas-là de s'invectiver les uns les autres, il faut agir.Europarl Il s'était campé vis-à-vis de l'orateur, et se plaisait à l'invectiver.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890) Car enfin, invectiver un homme et le flanquer à la porte, voilà certainement une insulte : aucun doute possible là-dessus.Charles Des Écores (1852-1905) Il ne perdit plus une occasion d'invectiver le malheureux oncle.Marcel Proust (1871-1922) Chaque matin, les journaux et les pamphlets viennent discuter les affaires, juger les caractères, invectiver par leur nom les lords, les orateurs, les ministres, le roi lui-même.Hippolyte Taine (1828-1893) C'est un honnête homme : il va nous invectiver tous ; son éloquence est terrible.Anatole France (1844-1924) Il se mit en posture d'invectiver un adversaire, les poings sur les hanches, la tête renversée.Hector Malot (1830-1907) Je lui donnerais néanmoins cette louange que de savoir puissamment invectiver, et d'avoir parfaitement bien rencontré où il s'est agi de mériter le titre de satirique.François de La Rochefoucauld (1613-1680) Le roi les fait soigner dans son palais, mais il a le tort de les mettre trop près l'un de l'autre, dans la même salle, où ils continuent à s'invectiver.Charles-Victor Langlois (1863-1929) Je ne tiens pas à invectiver ici la délégation sur le terrain.Europarl

Donc il faut écrire, pour être bien compris de tous : on fulmine contre qq'un / on invective qq'un. --Philibre (discussion) 12 avril 2021 à 21:37 (UTC) --
Et bien remettez votre "invectiver" transitif ; je n'y toucherai plus, c'est promis. Maginhard (discussion) 14 avril 2021 à 01:05 (UTC)

SchloumModifier

  1. Je n'ai pas trouvé le sens exact ni d'autres occurences du mot “schloum” relevé dans ce passage :
    • N'empêche, pensait tout haut un capitaine, que s'il arrive un coup de schloum, le jour par exemple où on lui dira “bouffarde”, il sera bien content de nous trouver.
      – Bouffarde ?
      – Oui … En grande confidence, c'est le message cabalistique qui, envoyé par nos agents secrets, nous annoncera que les Allemands ont envahi le Luxembourg.
      — (Paul Mousset, Quand le temps travaillait pour nous, chap. III ; Bernard Grasset éditeur, Paris, 1941, p. 49)

20 mai 2021 à 00:30 (UTC)