Différences entre versions de « quiproquo »

3 008 octets supprimés ,  il y a 1 an
== {{langue|fr}} ==
=== {{S|étymologie}} ===
: {{date}} Mot d’origine {{étyl|la|fr}}e (latin médiéval). Il proviendrait de ''[[quid]] [[pro]] [[quo]]'' (latin classique juridique signifiant « quoi pour quoi ») signifiant « une chose à la place d’une autre » ; l’expression appartenait originellement au vocabulaire pharmaceutique qui nommait ainsi un médicament pris à la place d’un autre.
 
=== {{S|nom|fr}} ===
{{fr-rég|ki.pʁɔ.ko}}
'''quiproquo''' {{pron|ki.pʁɔ.ko|fr}} {{m}}
# [[méprise|Méprise]] qui [[consister|consiste]] à [[prendre]] une [[personne]] pour une [[autre]], une [[chose]] pour une [[autre]].
#* ''Modeste avait échappé, par un '''quiproquo''' vulgaire, au plus innocent des espionnages qu’Ernest se reprochait déjà.'' {{source|{{Citation/Honoré de Balzac/Modeste Mignon/1855}}}}
#*''L’éternel '''quiproquo''' des maris qui embrassent les bonnes, en croyant embrasser leurs femmes, ne suffit-il pas à la gaieté d’une soirée? Rien de plus digestif que ce jeu du '''quiproquo'''. Il est à la portée de tout le monde, il soulève toujours le même éclat de rire, comme ces calembours de province qui sont la joie d’un salon.'' {{source|{{nom w pc|Émile|Zola}}, ''[[s:Le Naturalisme au théâtre/11|Le Naturalisme au théâtre]]'', 1881}}
#* ''L’absence de plan, l’espèce de cohue et de '''quiproquo''' perpétuel entre les auteurs et leurs personnages, déroute à chaque instant l’esprit du lecteur.'' {{source|[[s:Auteur:Henri Blaze de Bury|F. de {{petites capitales|Lagenevais}}]], ''{{ws|La Littérature illustrée}}'', 1843}}
#* ''[...] la comédie rentre en scène avec Dubouloy, qui, apprenant l’annulation du mariage de Saint-Hérem, conclut à l’annulation du sien. Ce '''quiproquo''' fait naître entre Louise et son mari une scène des plus gaies. Dubouloy est toujours marié, et il envie le bonheur de Saint-Hérem, qui ne l’est plus.'' {{source|[[s:Victor de Mars|Victor de {{petites capitales|Mars}}]], ''[[s:Chronique de la quinzaine, 1843 – XV|Chronique de la quinzaine. – 31 juillet 1843]]''}}
#* ''Sans la vérité, l'amour est au mieux un '''quiproquo''', au pire un mensonge.'' {{source|Raphaël {{pc|Arteau|McNeil}}, ''La perte et l'héritage'', Boréal, Montréal, 2018, p. 149}}
 
==== {{S|synonymes}} ====
* [[malentendu]]
* [[méprise]]
 
==== {{S|traductions}} ====
{{trad-début|Méprise par confusion|1}}
* {{T|de}} : {{trad+|de|Missverständnis|n}}
* {{T|en}} : {{trad+|en|equivocation}}, {{trad+|en|misunderstanding}}, {{trad+|en|qui pro quo}}
* {{T|es}} : {{trad+|es|malentendido|m}}, {{trad+|es|confusión|f}}, {{trad-|es|qui pro quo|m}}
* {{T|eo}} : {{trad-|eo|miskompreno}}
* {{T|el}} : {{trad+|el|παρεξήγηση|f|tr=parexíyisi}}
* {{T|ja}} : {{trad+|ja|誤解|tr=gokai}}
* {{T|avk}} : {{trad--|avk|kristi}}
* {{T|nl}} : {{trad+|nl|verwarring}}, {{trad+|nl|misverstand}}
* {{T|oc}} : {{trad-|oc|quid pro quo|m}}, {{trad-|oc|malentendut|m}}
{{trad-fin}}
 
=== {{S|prononciation}} ===
* {{pron|ki.pʁɔ.ko|fr}}
** {{écouter|lang=fr|France (Île-de-France)|ki.pʁo.ko|audio=Fr-Paris--quiproquo.ogg}}
 
Utilisateur anonyme