Voir aussi : yama, yamá

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du sanskrit यम, yama.

Nom propre Modifier

Yama \ja.ma\ masculin

  1. (Hindouisme) Dieu de la mort.
    • Dès qu’il [Prĭthu] fut sacré Mahârâdja, le prince, couvert de riches vêtements et d’ornements précieux, et accompagné d’Artchis sa femme, qui était bien parée, resplendit comme un second Agni.
      Le Dieu qui donne les richesses lui fit présent, ô guerrier, d’un magnifique trône d’or ; Varuna, d’un parasol éclatant de blancheur comme la lune, duquel s’échappait de l’eau ;
      Vâyu, de deux éventails faits de la queue [du Yak] ; Dharma, d’une guirlande de gloire ; Indra, d’un diadème élevé, et Yama, du sceptre fait pour punir ;
      Brahmâ, d’une cuirasse formée par les Vêdas ; Bhâratî, d’un très-beau collier ; Hari, du Tchakra Sudarçana, et Lakchmi, la femme de Hari, d’un bonheur non interrompu ;
      Rudra, d’un glaive dont le fourreau était orné de dix lunes, et Ambikâ, d’une arme pareille sur la gaîne de laquelle cet astre était répété cent fois ; Sôma, de chevaux formés d’ambroisie ; Tvachṭrĭ, d’un char, trésor de beauté.
      — (Bhâgavata Purâna, traduction Eugène Burnouf, 1840)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • Yama sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnagrammesModifier