anarchisme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1834) → voir anarchie et -isme.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anarchisme anarchismes
\a.naʁ.ʃism\

anarchisme \a.naʁ.ʃism\ masculin

  1. Doctrine politique qui érige en principe de gouvernement l’absence de toute autorité centralisée.
    • L'anarchisme n'admet, de façon générale et selon la formule consacrée, ni Dieu ni maître. — (Nuit blanche, n° 159, été 2020, page 42)
    • Mais l’anarchisme conserve son caractère romantique, quasi chimérique, et le côté irréaliste des grandes grèves démontre cette faiblesse atavique. — (Lucien Viéville, L'anarchie dans les pays latins, dans « Histoire de l’anarchie », 1974)
    • L’anarchisme s’est surtout manifesté par des grèves dures, conduites dans les secteurs les plus sensibles de l’économie d’exportation : bananeraies de Colombie, compagnies pétrolières du Mexique, […]. — (Pierre Vayssière, Les révolutions d'Amérique latine, Éditions du Seuil, 1991, page 105)
    • Dès la fin des années 1880, en effet, des « bandits » se prévalent de l’anarchisme pour opérer non des vols ou des cambriolages, mais des « reprises individuelles ». — (Gilles Ferragu, Histoire du terrorisme, sous la direction éditoriale d’Olivier Wieviorka, Éditions Perrin (EDI8), 2014)
  2. (Par extension) Refus de toute autorité, de toute règle et contrainte.
    • L’obsession d’efficacité entraîne Malraux à analyser les moyens techniques de la guerre : désormais, l’aviation est prépondérante, et l’anarchisme des comportements doit se plier à la discipline. — (Michel Winock, Le Siècle des intellectuels, Éditions du Seuil, 2016)

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

anarchisme \Prononciation ?\

  1. Anarchisme.

Variantes orthographiquesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,5 % des Flamands,
  • 97,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]