Ouvrir le menu principal

avoir avalé sa langue

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de avoir, avaler et langue.

Locution verbale Modifier

avoir avalé sa langue \a.vwa.ʁ‿a.va.le sa lɑ̃ɡ\

  1. (Figuré) (Ironique) Garder le silence.
    • Un correspondant du Daily Herald voulut interviewer Guimauve sur son système de socialisation des femmes, mais Guimauve se refusa à tout entretien. Il avait avalé sa langue. — (Ça ira : revue mensuelle d'art et de critique, avril 1920, rééd. Anvers : J. Antoine, 1973, page 169)
    • Personne n’arrivait à placer un mot ni à proférer une consolation, toute la ville avait avalé sa langue dépassée par le triste sort du jeune homme. — (Lidya Kastoryano, Quand l'innocence avait un sens: Chronique d'une famille juive d'Istanbul d'entre les deux-guerres, Éditions Isis (Collection Les cahiers du Bosphore, n° 9), 1993, page 143)
    • Plongé dans un silence inhabituel, Bekazofi semblait avoir avalé sa langue. — (Max Jeanne, Un taxi pour Miss Butterfly, 2003)

TraductionsModifier

PrononciationModifier