FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1100) Dérivé de aval avec la désinence -er.

Verbe Modifier

avaler \a.va.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’avaler)

  1. Faire descendre par le gosier dans l’estomac.
    • Il avalait sa soupe à grand bruit.
    • Je n’ai plus faim, je ne peux plus rien avaler.
    • Le médecin pense que tu as dû avaler un os.
  2. Manger ou boire rapidement ; manger sans mâcher ou en mâchant à peine.
    • Le soir, au lieu du cous-cous traditionnel, Mohammed me sert un tâjin de lièvre que j'arrose d'une double ration de thé pour me dédommager de l'affreux breuvage que j'ai dû avaler hier. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 121)
    • « […]... Ah ! c'était le bon temps ! » Là-dessus, il avalait son godet et repartait encore au plus profond de son monde, au plus profond de son délire. — (Daniel Hébrard, Des Hommes forts, éd. Julliard, 2014)
    • L’après-midi touche à sa fin et elle est sur le pont depuis le petit ­matin sans avoir eu le temps de rien avaler. — (Marie-Laure Théodule, Mirjana Povic, astrophysicienne et militante auprès des Africaines, Le Monde. Mis en ligne le 3 février 2019)
  3. (Figuré) Absorber (en parlant d'un territoire).
    • La France avait avalé l'Espagne et par ricochet était redevenue propriétaire de la Louisiane. — (Argument, volume xxi, n° 1, automne-hiver 2018-2019, page 136)
  4. (Figuré) Parcourir, absorber rapidement.
  5. (Figuré) (Familier) Croire.
    • Elle sort avec lui depuis trois mois ? Jamais tu ne me feras avaler ça !
    • C’est un grand naïf qui avale tout ce qu’on lui raconte.
  6. (Figuré) (Familier) Accepter, supporter.
    • Depuis la fin de la semaine dernière, le gouvernement distille les concessions qu’il est prêt à accorder aux syndicats pour leur faire avaler l’essentiel de sa réforme du Code du travail. — (Alain Guédé, Régime sec sur ordonnances, Le Canard Enchaîné, 30 août 2017, page 3)
    • Beaucoup avaient déjà eu du mal à avaler la décision de racheter Monsanto, vu l’image qu’ils en ont. Mais là, la situation n’est pas tenable à long terme. — (Cécile Boutelet, Bayer, dans l’enfer du mariage avec Monsanto, Le Monde. Mis en ligne le 2 novembre 2018)
  7. (Désuet) (Familier) Abaisser, faire descendre.
    • Avaler du vin dans la cave.
  8. (Vieilli) (Jardinage) Couper près du tronc.
    • Avaler une branche.
  9. (Intransitif) Suivre le courant de la rivière, vers l’aval.
    • Ce bateau avale.
    • Ce bateau va en avalant.
  10. (Pronominal) (Intransitif) (Vieilli) Pendre, descendre trop bas.
    • Le ventre de cette jument s’avale.
  11. (Banque) Pour un distributeur, ne pas restituer une carte magnétique ou à puce, tout particulièrement une carte bancaire.
    • Je ne savais plus mon code et j’ai essayé trois fois de le taper, puis l’automate a avalé ma carte.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

Faire descendre dans le gosier
Manger ou boire rapidement
Croire un mensonge
Ne pas restituer une carte

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   avaler figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • Traduction en langue des signes française : avaler

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de val avec le préfixe a- et le suffixe -er.

Verbe Modifier

avaler \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Descendre.
    • Et la gentil puchele vint le pont avaler — (Élie de Saint-Gilles, manuscrit 25516 français de la BnF, fol. 93r.)

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

avaler \Prononciation ?\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie ABCD)

  1. Avaler.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 pages ISBN 978-2906064645, page 97