Voir aussi : braséro

FrançaisModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
brasero braseros
\bʁa.ze.ʁo\

brasero \bʁa.ze.ʁo\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Variante de braséro.
    • Le brasero est une grande bassine de cuivre jaune posée sur un trépied et remplie de braise ou de petits noyaux allumés et recouverts de cendre fine, qui font un feu doux. Le brasero remplace en Espagne les cheminées, qui sont fort rares. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • […] ; car l’averse continue, torrentielle, et la nuit est si froide et si noire… D’ailleurs les environs ne sont plus qu’un vaste bourbier, et, grâce au thé et au brasero, je me sens si bien à l’aise dans la tente du chîkh que je consens volontiers à y rester. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 32)
    • Et le feu d’un petit brasero avec trois grelotteux autour qui louchaient dans la fumée puante. On n’était pas très bien. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, 1932)
    • Quelques ordres fusèrent […]. Aboyés avec la rudesse gutturale d’un gosier poméranien, ils eurent pour effet immédiat de déloger un groupe de feldgraus agglutinés devant la flamme dansante d’un brasero. — (Jean Vautrin, Les Années faribole, Robert Laffont, 2012, page 14)

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de brasa avec le suffixe -ero.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
brasero
\Prononciation ?\
braseros
\Prononciation ?\

brasero \Prononciation ?\ masculin

  1. Braséro.

Voir aussiModifier

  • brasero sur l’encyclopédie Wikipédia (en espagnol)  

RéférencesModifier

  • « brasero », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition