demoiselle d’honneur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
 Composé de demoiselle et de honneur.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
demoiselle d’honneur demoiselles d’honneur
\də.mwa.zɛl d‿ɔ.nœʁ\

demoiselle d’honneur \də.mwa.zɛl d‿ɔ.nœʁ\ féminin

  1. (Vieilli) (Noblesse) Jeune fille noble attachée à la personne d’une princesse.
  2. (Par extension) (Famille) Jeune fille qui accompagne la mariée à l’église.
    • Propos entendus dans le train de Chaminadour à Saint-Sébastien.
      – Le marié installe l’électricité à l'église et il y aura quatre demoiselles d’honneur.
      – À quoi les reconnaîtra-t-on ? Est-ce qu'on leur mettra des numéros ?
      – Non. On les habillera pareil, c'est la mariée qui paie les robes.
      – Il faut que la noce fasse tant de bruit qu'on en parle à dix lieues et dans dix ans.
      — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 272)
    • Tout le monde est chic et bien habillé, Liane est radieuse dans son rôle de mère de la mariée, Justine et Violette (qui ont alors respectivement treize et onze ans), entourées de quelques cousines, jouent avec le plus grand sérieux leur partition de demoiselles d’honneur. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier