dentelure

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de denteler avec le suffixe -ure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dentelure dentelures
\dɑ̃t.lyʁ\

dentelure \dɑ̃t.lyʁ\ féminin

  1. Bord dentelé.
    • lorsqu’on regarde en arrière, on aperçoit la dentelure des Alpes Bernoises, couronnées par la neige d’un éternel diadème d’argent. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 64)
    • Bientôt après, les flèches de la cathédrale développèrent sur le ciel leurs dentelures de plus en plus distinctes. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Je commençai par arracher d’un coup sec, trois pages du cahier : j’obtins ainsi les dentelures irrégulières que je désirais. — (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 192)
    • Faire des dentelures à un morceau de cuir, à une bande de linge.
    • (Anatomie) — Les dentelures d’un muscle, d’un ligament.
    • (Botanique) — Les dentelures d’une feuille.
    • Sous le microscope, nous remarquons, à part une diminution des feuilles de la tige qui sont deux fois plus longues chez la forme d’entrée que chez la forme des lampes, une différence très nette dans la dentelure des feuilles. — (Annales de spéléologie, Volume 25, 1970)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • dentelure sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier