Ouvrir le menu principal
Voir aussi : ure, úrë

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Suffixe 1 & 2) Du latin -ura qui, en latin, s'ajoute au participe passé du verbe. Dans quelques mots, c'est le participe passé (couvert, couverture), où l'ancien participe passé (mors, morsure) qui sert de base au suffixe. En ancien français, le \t\ est tombé, dans quelques mots, la forme latine savante -ature s'est maintenue ou a été renouvelée avec un sens différent → voir fil, filer, filure et filature.
(Suffixe 3) Du grec ancien οὐρά, ourá (« queue »).

Suffixe 1 Modifier

-ure \yʁ\ féminin

  1. Le radical est un adjectif et le suffixe indique un état.
  2. Le radical est un nom commun et le suffixe a une valeur collective, indique un ensemble.
    1. Indique un lien abstrait avec le substantif de base.
  3. Le radical est un verbe et le suffixe indique une action, le résultat de cette action, la procédure pour obtenir ce résultat. Il fonctionne souvent en dissimilation sémantique par rapport aux synonymes -age, -ment, -tion :

VariantesModifier

ComposésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Suffixe 2Modifier

-ure \yʁ\ masculin

  1. (Chimie) Désigne un sel d’acide binaire ou d’hydracide, par opposition aux sels d’acides ternaires ou d’oxacides, suffixés en -ite ou -ate.
      • Le chlorure de sodium, le sulfure de fer.
    1. Désigne l’anion qui correspond à l’acide.
      • un ion bromure, sulfure.

ComposésModifier

Suffixe 3Modifier

-ure \yʁ\ féminin

  1. (Botanique) (Zoologie) Sert à former des mots en relation à la queue d’un animal ou la tige d’une plante.

VariantesModifier

ComposésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier