Voir aussi : Rue, rué

Conventions internationales modifier

Symbole modifier

rue

  1. (Linguistique) Code ISO 639-2 (alpha-3) ruthène.

Français modifier

Étymologie modifier

(Nom commun 1) (XIe siècle) Du latin rūga (« ride ») puis « chemin » en latin tardif.
(Nom commun 2) (XIIIe siècle) Du latin rūta, de même sens.

Nom commun 1 modifier

Singulier Pluriel
rue rues
\ʁy\

rue \ʁy\ féminin

  1. (Urbanisme) Voie de circulation d'une ville, d'un bourg, d'un village, etc., généralement bordée de maisons ou de propriétés closes.
    • Une pluie glacée tombait dans les rues miroitantes. Je marchais le long des boutiques, m’appuyant au rebord des devantures pour ne point m’écrouler sur le trottoir. — (Octave Mirbeau, La tête coupée)
    • Aux terrasses des brasseries, échelonnées du faubourg Montmartre, à la rue Drouot, de larges gouttes s'écrasaient sur le sol. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 9)
    • Il y a dans certaines villes jusqu’ici préservées, il y a de ces rues extraordinaires, remarquables tantôt par leur fourmillement et tantôt par leur silence, car la variétés des villes est infinie. — (Pierre Louÿs, La Ville plus belle que le monument, dans Archipel, 1932)
    • Rue de la Paix, des midinettes sortaient en bandes et traversaient la place Vendôme et la rue de Rivoli en se donnant le bras. — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.51)
    • Émile vit dans une ville, petite, quiète, une ville aux rues propres, aux trottoirs nets et les façades des maisons rénovées, excepté quelques-unes dans les ruelles au nord. — (Marcelle Gay, Profil perdu, L'Âge d'Homme, 1984, page 38)
  2. (Par métonymie) L’ensemble des habitants, des commerces et des piétons d’une rue.
    • À la suractivité ordinaire des rues de New York s’ajouta une fièvre belliqueuse. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’édition de 1921)
  3. (Au singulier, précédé de l'article défini « la ») La rue vue comme lieu de manifestation populaire.
    • La manifestation étudiante de ce mercredi [...] n’avait rien à envier aux autres manifs du 22, rendez-vous mensuel depuis mars. De la foule, des demandes, des slogans, de la musique, de l’humour et une assurance tranquille. Avis aux libéraux : la rue n’a pas peur de la rue, et ne veut pas faire peur au monde non plus. — (Le Devoir, 23 août 2012)
    • Gerty Archimède croit en la puissance du droit autant qu’en la puissance de la rue. — (Audrey Célestine, Des vies de combat, Femmes, noires et libres, L’Iconoclaste, 2020)
  4. (Au singulier, précédé de l'article défini « la ») (Par métonymie) Masse populaire manifestant son opinion. → voir descendre dans la rue et rue arabe
    • Si elle ne gouverne pas, c'est quand même la rue qui vote. — (La dépêche, 14 mai 2003)
    • La manifestation étudiante de ce mercredi [...] n’avait rien à envier aux autres manifs du 22, rendez-vous mensuel depuis mars. De la foule, des demandes, des slogans, de la musique, de l’humour et une assurance tranquille. Avis aux libéraux : la rue n’a pas peur de la rue, et ne veut pas faire peur au monde non plus. — (Le Devoir, 23 août 2012)
  5. (Industrie minière) Tranchée vide après son exploitation dans une carrière ou une mine.
  6. Espace ou passage long et étroit.
    • Dans la salle des machines des cargos on trouve des rues de chauffe.
    • L’espace entre deux coulisses parallèles, au théâtre, s’appelle aussi une rue.
  7. (Imprimerie) Espace vide vertical produit par l’alignement fortuit de blancs dans une page imprimée.

Abréviations modifier

Dérivés modifier

Synonymes modifier

Traductions modifier

Nom commun 2 modifier

Singulier Pluriel
rue rues
\ʁy\
 
rue à feuilles étroites (Ruta angustifolia Pers., alias Ruta chalepensis L.)

rue \ʁy\ féminin

  1. (Botanique) Plante dicotylédone herbacée ou ligneuse vivace de la famille des Rutacées, à fleurs jaunes.
    • La rue fétide porte bien son nom !
    • Le sol n’était qu’une immense dalle de calcaire bleuté, sillonnée de fentes toutes brodées de thym, de rue et d’aspic… — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 311)

Dérivés modifier

Apparentés étymologiques modifier

Traductions modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe ruer
Indicatif Présent je rue
il/elle/on rue
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je rue
qu’il/elle/on rue
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
rue

rue \ʁy\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de ruer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de ruer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de ruer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de ruer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de ruer.

Prononciation modifier






Homophones modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier

Ancien français modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

rue \Prononciation ?\ féminin

  1. Rue.

Anglais modifier

Étymologie modifier

(Nom 1) Du vieil anglais hrēow (« chagrin »), apparenté à Reue en allemand, rouw (« deuil ») en néerlandais.
(Nom 2) Du français rue.
(Verbe) Du vieil anglais hrēowan (« s’affliger, se désoler »), apparenté à reuen en allemand, rouwen en néerlandais.

Nom commun 1 modifier

rue \ru:\ (incomptable)

  1. Repentir, regret, chagrin, abattement.
  2. Pitié, compassion.

Nom commun 2 modifier

 
rue (Ruta chalepensis, L., a.k.a. Ruta angustifolia Pers.)

rue \ru:\

  1. (Botanique) Rue.

Verbe modifier

Temps Forme
Infinitif to rue
\ru:\
Présent simple,
3e pers. sing.
rues
\ru:z\
Prétérit rued
\ru:d\
Participe passé rued
\ru:d\
Participe présent ruing
\ru:.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

rue \ru:\

  1. Se repentir, regretter.
    • Oh, how you will rue that day!
  2. Déplorer, se désoler de.

Prononciation modifier

Anagrammes modifier