Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (Vers 1160)[1] Du latin pagina (« colonne d’écriture, feuille de papyrus »).
(Nom 2) (1225)[1] Voir l’ancien français page.
(Nom 3) De pageot par apocope[1].

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
page pages
\paʒ\

page \paʒ\ féminin

  1. Face d’une feuille de papier, de parchemin, de vélin, servant à l’écriture ou à l’impression.
    • On pourrait remplir des pages entières avec l’exposé sommaire des thèses contradictoires, cocasses et charlatanesques qui forment le fond des harangues de nos grands hommes ; rien ne les embarrasse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 159)
    • Chaque semaine, sur quatre pages, le journal se fera le défenseur des industriels. Hebdomadaire conçu par des patrons pour des patrons, il se veut un véritable outil de décision. — (Thibaut de Jeagher, L’Usine nouvelle a 120 ans, dans L’Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)
  2. (Par métonymie) (Imprimerie) Impression contenue dans la page même.
    • Il faut faire la page plus longue d’une ligne.
    • Dans ce volume, la page a trente lignes, il y a trente lignes à la page.
    • Une page à deux, à trois colonnes.
    • Cette page est trop grise, le tirage n’a pas été régulier.
  3. Écriture.
    • On paie ce copiste tant la page.
  4. (Par analogie) (Par ellipse) Page web, élément contenu dans un site internet.
    • Chaque article du Wiktionnaire apparaît dans une page.
  5. Contenu de la page considéré sous le rapport littéraire.
    • Mme Surville n’a laissé sur son frère que quelques pages insignifiantes, une apologie froide, banale, où nous n’avons pas une seule note à prendre, pas un seul document à retenir. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Dès l’instant où, à l’occasion de cette réédition, je me suis retourné vers les premières pages que j’ai écrites, c’est cela d’abord, que j’ai eu envie de consigner ici. — (Albert Camus, L’Envers et l’Endroit, Gallimard, 1958, préface, p.33)
  6. (Figuré) Moment, haut fait.
  7. (Informatique) Page de mémoire dans la mémoire paginée.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   page figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : livre.

MéronymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
page pages
\paʒ\

page \paʒ\ masculin

  1. (Histoire) Serviteur d’un aristocrate.
    • Les plus heureux étaient ceux qui pouvaient entrer en qualité de pages chez quelques grands et chez des évêques, où ils demeuraient sur un pied de domesticité absolue, sauf la livrée. — (Anonyme, Le Clergé en Espagne, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • De longues bottes de cuir noir, comme en avaient les pages et les varlets, lui montaient au-dessus du genou. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, 1847, chap.1)
    • Mettant son épée aux mains d’un page, seule escorte dont il voulût se faire accompagner, il prit le chemin du Louvre. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. II)
    • On pourra songer aussi au déhanché gracieux que Musset arbore, par exemple, dans le célèbre dessin de Devéria le représentant en costume de page de la cour de Charles IX. — (Valentina Ponzetto, Musset ou la Nostalgie libertine, Droz, 2007, p. 156)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
page pages
\paʒ\

page \paʒ\ masculin

  1. (Populaire) Lit, endroit où l’on dort.
    • Au page jusqu’à midi, et la nuit, bien sûr, ça n’avait plus sommeil. — (Raymond Guérin, L’Apprenti, Gallimard, 1946)
    • Dans le fond d’la salle derrière la séparation à mi-hauteur d’homme, écroulé sur une table, un gars roupille comme dans un page d’hôtel — (Robert Giraud, Le Vin des rues, Denoël, 1955)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe pager
Indicatif Présent je me page
il/elle/on se page
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je me page
qu’il/elle/on se page
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
page-toi

page \paʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de pager.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de pager.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de pager.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de pager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de pager.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot d’origine discutée :
  1. Diez[1] le tire du grec ancien παιδίον, paidíon (« enfant »), disant que le mot a pu venir en Italie (voir l’italien paggio) par les Grecs ou par les croisades. Cette hypothèse fait difficulté[2] en raison de l'antériorité du mot français par rapport à l’italien attesté au XIVe siècle, et l’anglais page est attesté en 1300.
  2. Avec pour féminin pagesse (« suivante »), de l’ancien occitan pagès (« paysan »)[1], du bas-latin *pagensis, qui vient de pagus, le sens initial étant « paysan, valet de ferme, valet » et non « jeune noble[1] » : Le mot de page, jusques au temps des rois Charles VI et VII, sembloit être seulement donné à de viles personnes, comme à garçons de pied ; car encore aujourd'hui les tuilliers appellent pages ces petits valets qui sur des palettes portent sécher les tuiles vertes[3]. Pageois, « paysan » dans un texte toulousain du XVe siècle correspond à la francisation de l’occitan pagès ; pour l’ancien français et l’anglais (au XIVe siècle la Guyenne est anglaise), le mot qui aurait du donner pageois, a pénétré par l’intermédiaire de la littérature des troubadours et l’occitan pagès, pages est interprété comme le cas sujet dont le cas régime devient page. La littérature des troubadours étant celle de la cour et de la noblesse, le mot a été « anobli » pour signifier « écuyer, jeune noble au service d’un autre. »
  3. Pour des raisons phonétiques[2] l’ancien français ne peut être un emprunt direct au latin *pageus, *pagius, *pagicus.

Nom commun Modifier

page \Prononciation ?\ masculin (pour une femme on dit : pagesse)

  1. Page, domestique.
    • Qui parleront plus bel c'uns pages,
      C'uns trote à pié, ne c'uns corlieux.
      — (Miracles de la sainte Vierge, XIIIe s.)
    • [Ils] Metent à mort es herbergages
      Chevaliers, escuiers et pages.
      — (Guiart, XIVe s.)
    • Aux aideeurs, souffleurs, hasteurs, pages, enfans et les autres appartenans à nostre cuisine. — (Guiart, ib.)
  2. Page, jeune noble, écuyer.
    • Les pages, de froid et de mal-aise, ne pouvoient porter les lances, mais les laissoient cheoir. — (Jean Froissart, XVe s.)
    • Avec ses paiges, qui nobles hommes estoient. — (Jean Le Fèvre de Saint-Remy, XVe s.)
    • Les Anglois eurent peur desdits Lombards du costé senestre qui vinrent derriere eux, et s'enfuirent les pages des Anglois et autres qui estoient derriere leur bataille — (Chron. de 1402 à 1461, XVe s.)

VariantesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « page », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  2. a et b « page », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  3. Charles du Fresne, sieur du CangeGlossarium mediæ et infimæ latinitatis, L. Favre, Niort, 1883-1887 → consulter cet ouvrage

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1, verbe 1) Via l’ancien français page, du latin pagina.
(Nom 2 et verbe 2) De l’ancien français page.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
page
\ˈpeɪdʒ\
pages
\ˈpeɪ.dʒɪz\

page \ˈpeɪdʒ\

  1. Feuille de papier composant un livre.
    • Such was the book from whose pages she sang the old Puritan anthem. — (Henry Wadsworth Longfellow, The Courtship of Miles Standish)
  2. Page ; face d’une feuille de papier, de parchemin, de vélin, servant à l’écriture ou à l’impression.
  3. (Figuré) Page, moment, haut fait.
  4. (Typographie) Caractères mis en place pour imprimer une page.
  5. (Internet) Page web.
  6. (Informatique) Bloc de mémoire contiguë de longueur fixée.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Verbe 1 Modifier

Temps Forme
Infinitif to page
\ˈpeɪdʒ\
Présent simple,
3e pers. sing.
pages
\ˈpeɪ.dʒɪz\
Prétérit paged
\ˈpeɪdʒd\
Participe passé paged
\ˈpeɪdʒd\
Participe présent paging
\ˈpeɪdʒ.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

page \ˈpeɪdʒ\ transitif

  1. (Transitif) Paginer.
  2. (Intransitif) Feuilleter.
    • It was part of Kelly’s service record, but not very much, Charon saw as he paged through it. It included his dive-qualification records, his instructor’s rating, and a photograph, along with some other gingerbread stuff. — (Tom Clancy, Without Remorse, 1993.)

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
page
\ˈpeɪdʒ\
pages
\ˈpeɪ.dʒɪz\

page \ˈpeɪdʒ\

  1. (Vieilli) Page, serviteur d’un aristocrate.
  2. Garçon.
  3. (Habillement) Dispositif permettant de retenir le pan d’une robe de femme de toucher le sol.

DérivésModifier

Verbe 2Modifier

Temps Forme
Infinitif to page
\ˈpeɪdʒ\
Présent simple,
3e pers. sing.
pages
\ˈpeɪ.dʒɪz\
Prétérit paged
\ˈpeɪdʒd\
Participe passé paged
\ˈpeɪdʒd\
Participe présent paging
\ˈpeɪdʒ.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

page \ˈpeɪdʒ\ transitif

  1. (Transitif) Servir un aristocrate en tant que page.
  2. (Transitif) Appeler, convoquer (quelqu’un). Note d’usage : Obsolète en Grande Bretagne, utilisé aux États-Unis.
  3. (Transitif) Pager, biper quelqu’un.
  4. (Transitif) Contacter quelqu’un par haut-parleur.
    • An SUV parked me in. Could you please page its owner?
      Un SUV s’est garé et empêche mon véhicule de sortir. Pourriez-vous contacter son propriétaire par haut-parleur s’il vous plaît ?

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

LatinModifier

Forme de nom commun Modifier

page \Prononciation ?\

  1. Vocatif singulier de pagus.