Voir aussi : gageüre

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Ce mot est formé à partir du verbe gager, par l’ajout du suffixe -ure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gageure gageures
\ɡa.ʒyʁ\

gageure \ɡa.ʒyʁ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Promesse que des personnes se font réciproquement de payer ce dont elles conviennent en gageant.
    • Faire une gageure.
    • Gagner une gageure, la gageure.
    • Perdre une gageure, la gageure.
    • Hasarder une gageure.
    • Soutenir la gageure.
  2. (Par extension) Chose gagée.
    • Voilà la gageure que je vous dois.
    • Quand me paierez-vous ma gageure ?
  3. (Figuré) (Familier) Action, opinion singulière et étrange, qui semble un défi au bon sens.
    • La dégringolade des notes trimestrielles de l’élève jusque là modèle aurait été due à une de ces gageures héroïques comme on n’en fait que dans l’adolescence : pour laisser à l’étrangère la première place, Fernande s’éclipsait, travaillait mal, bafouillait exprès. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 290)
    • Avoir 15 ans et déjà un plan pour sa vie est une gageure pour la plupart des jeunes. — (Eric Nunès, Dyspraxie : la lutte contre le handicap d’un futur ingénieur, Le Monde. Mis en ligne le 10 octobre 2018)
    • Si l’on s’élève un peu cependant, le secteur touristique fait face à un autre défi d’ampleur : il est aujourd’hui responsable d’un dixième des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, et cela ne fait que commencer. Penser le futur, à dix ou vingt ans, relève alors de la gageure : il faudrait imaginer une expérience touristique sans accrocs tout en réduisant l’impact du secteur sur la biosphère. Ces deux injonctions sont-elles seulement compatibles ? — (Mais où va le Web ?, Tourisme, désir et prospective, 20 novembre 2018 → lire en ligne)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

action ou opinion singulière

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

NotesModifier

On prononce le « geu » comme « jus » (\ʒy\) et non comme « jeu » (\ʒø\).
Ainsi, « gageure » rime avec « injure », mais pas avec « majeure ».
L’orthographe de 1990 a levé l’ambigüité de la prononciation. → voir gageüre

Voir aussiModifier

RéférencesModifier