FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De graver avec le suffixe -ure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gravure gravures
\ɡʁa.vyʁ\
 
La technique de gravure.
Illustration de l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers.

gravure \ɡʁa.vyʁ\ féminin

  1. L’art ou la manière de graver.
    • Un art gardait le privilège de la sincérité dans le détail des figures nues : la gravure. On peut affirmer que depuis l'invention de l'estampe jusqu'au XIXe siècle la majorité des graveurs fut hostile à toute suppression. — (Pierre Louÿs, La statue de la Vérité, dans Archipel, 1932)
    • S’adonner à la gravure.
    • Gravure sur cuivre, sur acier, sur bois.
    • Gravure en pierres fines.
    • Gravure en taille douce, à la manière noire, etc.
    • Gravure en criblé.
  2. Ouvrage du graveur.
  3. Reproduction par l’imprimerie, la photographie, la photogravure, de l’ouvrage du graveur.
    • C'est pour cela que les catalogues illustrés sur les expositions ont toujours été des entreprises sans lendemain, malgré la perfection des gravures. — (L'exposition universelle de 1867, illustrée, Paris, 1867, vol.1, page 480)
  4. (Électronique) Opération qui consiste à enlever, selon un dessin donné, une couche de matériau sur un substrat.
  5. (Informatique) Action de graver un CD, ou un DVD pour y stocker des données.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyponymesModifier

La gravure manuelle
La gravure manuelle
La gravure mécanique ou semi-mécanique
La gravure photomécanique et photochimique
La gravure par encrage
La gravure en à-plat ou planographie

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • gravure sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnagrammesModifier

RéférencesModifier