FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1935) Du latin substratum, de sub- (« sous »), et stratum (« étendu »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
substrat substrats
\syb.stʁa\

substrat \syb.stʁa\ masculin

  1. (Géologie) Couche constituant le socle d’une autre.
    • Sur un substrat rocheux, l’extension de l’herbier en limite inférieure peut être circonscrite à la fois par l’extrémité rocheuse et par l’intensité de l’hydrodynamisme. — (Philippe Clabaut, ‎Claude Augris, Les fonds marins côtiers de Corse, Éditions Quae, 2014, page 37)
  2. (Biochimie) Milieu dans lequel se forme une réaction.
    • Un tel milieu est susceptible de protoner tout substrat organique et de favoriser des réactions improbables en chimie classique. — (Michel Marty, Michel Boiron, Eurocancer 2003, compte-rendu du XVIe congrès, 8-9-10 juillet 2003, 2003)
  3. (Biologie) Sol sur lequel pousse un organisme.
    • Si l’arbre est greffé, laissez le point de greffe au-dessus du substrat. — (Jean-Marie Polese, La culture des agrumes, Éditions Artemis, 2008)
  4. (Électronique) Matériau sur lequel ou dans lequel sont fabriqués les éléments d'un dispositif ou d'un circuit électronique.
    • Le drain et la source sont reliés à des régions N disposées aux extrémités d’un barreau de semi-conducteur P appelé substrat. — (Tahar Neffati, Introduction à l’électronique analogique, Dunod, 2008, page 63)
  5. (Philosophie) Ce qui sert de support à une autre chose ou à plusieurs autres choses, considérées dès lors comme des modes ou attributs, ou comme des accidents de celle qui les crée ou les soutient.
    • Avec l’hypothèse du chaos, avec la fausse image d’une matière inerte et confuse (indigesta moles), simple substrat des propriétés qui lui viennent d’un principe moteur et organisateur étranger, il n’y avait pour l’atomisme et le mécanisme aucune possibilité logique d’échapper à l’intervention d’une cause finale aussi bien que d’une cause motrice. — (Étienne Vacherot, Revue des Deux-Mondes, 1er août 1876, page 503)
  6. (Linguistique) Langue qui en influence une autre tout en étant supplantée par cette dernière.
    • Cette caractéristique oblige à s’interroger sur l’influence d’adstrats c’est-à-dire de langues ayant interféré avec le latin sur ce territoire, qu’il s’agisse d’une strate linguistique antérieure au latin et supplantée par celui-ci (un substrat) ou d’une strate supérieure qui sans le supplanter en a conditionné certaines évolutions (un « superstrat »). — (Olivier Glain, Céline Jeannot-Piétroy, Vous avez dit gaga ?, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2017, page 51)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

linguistique :

HyperonymesModifier

linguistique :

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • substrat sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier