Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de enclouer avec le suffixe -ure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enclouure enclouures
\ɑ̃.klu.yʁ\

enclouure \ɑ̃.klu.yʁ\ féminin

  1. (Médecine vétérinaire) Mal d’un cheval encloué.
    • Cette enclouure est dangereuse.
    • Il le fit sortir de la ruelle du lict, moitié bon gré, moitié par force ; et lors tout le monde vit où estoit l’encloüeure et personne ne se put empescher de rire, voyant le pied de metail que s’estoit fait le petit homme. (Paul Scarron, Le Romant comique, in Romanciers du XVIIe, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1958, p. 703)
    • S’il s'agit d’enclouure et que la boiterie du début ait été méconnue, l’exploration de l’onglon, la percussion des rivets dénotant une sensibilité anormale en un point, permettront de croire à l’existence de cette enclouure. — (Gustave Moussu, Raymond Moussu, Traité des maladies du gros bétail, 1928)
  2. (Figuré) (Familier) Empêchement, obstacle, nœud d’une difficulté.
    • J’ai découvert l’enclouure.

TraductionsModifier

RéférencesModifier