donner libre cours

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composée de donner, libre et cours.

Locution verbale Modifier

donner libre cours \dɔ.ne libʁ kuʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de donner)

  1. Ne pas contenir, ni retenir ; laisser aller sans retenue.
    • Là, les bédouins ont donné libre cours à leur fureur dévastatrice, se vengeant des longues exactions dont ils avaient été victimes. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 45)
    • Nous buvions des absinthes au « Café des Colonnes » et quand j'arrivais en retard, comme toujours, pour dîner, je me souviens de l'immense effort que je devais faire pour ne point donner libre cours à des propos incohérents. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Dans le décor des miséricordes, autrefois simple, les huchiers donnent libre cours à leur fantaisie, les groupes sculptés n’ont pas toujours un caractère religieux, la tendance de l’époque au réalisme stimule l’humour et la verve satirique des artistes. — (Histoire de l’art: L’Europe médiévale, sous la direction de Jean Babelon, Paris : NRF/Gallimard (Encyclopédie de la Pléiade), 1961, page 889)
    • Lorsqu'ils se retrouvaient tous les deux, il aurait pu bouder pendant des heures ; mais le temps leur était chichement mesuré. Claude éclatait en imprécations, donnait libre cours à sa violence. — (Jean Matter, Parsifal ou Le pays romand, Éditions La Baconnière, 1969, page 71)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier