FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de douane avec le suffixe -ier.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin douanier
\dwa.nje\
douaniers
\dwa.nje\
Féminin douanière
\dwa.njɛʁ\
douanières
\dwa.njɛʁ\

douanier \dwa.nje\ masculin

  1. Qui se rapporte aux douanes.
    • Les formalités douanières ne peuvent être accomplies que dans les bureaux de douane. — (Article 46; Code des douanes français)
    • L’acte d’Algésiras, en créant un comité des douanes et une commission des valeurs douanières, édictait un règlement douanier et des tarifs nouveaux et ordonnait toutes les mesures propres à contrecarrer la fraude et la contrebande. — (Wladimir d’Ormesson, La Question de Tanger in « La Revue de Paris », 1922)
    • Dès le 16 juin 1947, la France, qui avait déjà établi un cordon douanier autour de la Sarre, procéda à une première réforme monétaire, l'échange du mark allemand contre un mark sarrois, première étape avant l'introduction du franc. — (André Kaspi & ‎Jean-Baptiste Duroselle, Histoire des relations internationales, tome 2 : De 1945 à nos jours, Éditions Armand Colin, 2009, 16e édition, 2017)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin douanier
\dwa.nje\
douaniers
\dwa.nje\
Féminin douanière
\dwa.njɛʁ\
douanières
\dwa.njɛʁ\

douanier \dwa.nje\ masculin (pour une femme on dit : douanière)

  1. Commis de la douane, membre de l'administration des douanes, chargé de la vérification des marchandises qui entrent et sortent d'un pays.
    • Là on eut maille à partir avec la gabelle, cette éternelle ennemie du patron de la Jeune Amélie. Un douanier resta sur le carreau, et deux matelots furent blessés. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, volume 2, page 8, 1846)
    • Sous le hangar, autour de quelques malles éparses, trop aisément classées, errent des fantômes de douaniers, mâchant nonchalamment leur chewing-gum. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • À deux pas de la frontière, les douaniers tolèrent l'entrée en franchise de certaines denrées belges, meilleur marché qu'en-deçà. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Grande donc fut sa surprise lorsque, […], il se vit appréhender vigoureusement par deux douaniers qui s’étaient dissimulés dans l’intérieur du taillis et dont il n’avait naturellement pu soupçonner la présence. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • douanier sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier