Étymologie

modifier
(XVIIe siècle)[1] Composé de en tant que et de tel.

Locution adverbiale

modifier
Singulier Pluriel
Masculin en tant que tel
\ɑ̃ tɑ̃ kə tɛl\
en tant que tels
\ɑ̃ tɑ̃ kə tɛl\
Féminin en tant que telle
\ɑ̃ tɑ̃ kə tɛl\
en tant que telles
\ɑ̃ tɑ̃ kə tɛl\

en tant que tel \ɑ̃ tɑ̃ kə tɛl\

  1. Par essence, par sa nature même, indépendamment des circonstances.
    • Autrement dit, les lieux ne sont pas reconnaissables en tant que tels, indépendamment d’hypothèses sur l’identité des objets qui les occupent (ou qui occupent des lieux adjacents). De même, les objets ne sont pas reconnaissables en tant que tels (c’est-à-dire en tant qu’objets particuliers) indépendamment d’hypothèses sur l’identité des lieux qu’ils occupent. — (Jacques Bouveresse et Jean-Jacques Rosat, Philosophies de la perception : Phénoménologie, grammaire et sciences cognitives, Éditions Odile Jacob, 2003)
    • Par suite, si on pose comme séparés certains des coïncidents et si on les examine en tant que tels, par ce moyen, on ne commettra aucune erreur. — (Aristote, Métaphysique, traduction de Marie-Paule Duminil et Annick Jaulin, Garnier-Flammarion, 2010)
  2. Comme tel, à ce titre.
  3. Proprement dit, au sens exact du terme. (Note : Cet usage adjectival, répandu, n’est pas académique.)

Traductions

modifier

Références

modifier
  1. « Or, est-il, que nous servons le sainct Esprit en tant que tel, par le culte de latrie, & par consequent il est Dieu » La Somme theologique des veritez capitales de la religion chrestienne, de François Garassus, Paris, 1625.