Étymologie

modifier
Dérivé de raciner, avec le préfixe en-.

enraciner transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’enraciner)

  1. Fixer au sol par les racines.
    • Maintenant que j'ai exposé le procédé de M. Mathieu, je dois ajouter de suite que son expérience lui a appris que toutes les bruyères ne s'enracinent pas avec la même promptitude, et que, s'il y en a qui se trouvent bien enracinées après deux mois de couchage, il en est d'autres auxquelles il faut quatre, cinq ou six mois, et encore davantage. — (« Nouvelles observations sur la multiplication des bruyères par marcottes, chez M. Mathieu, jardinier-fleuriste à Belleville », dans la Revue horticole, tome 2, Paris : chez Audot & Bruxelles : chez Périchon, 1835, p. 293)
    • Si ses vues se tournent vers les porte-greffe greffés, il lui faudra une année, pour enraciner les boutures, une autre pour greffer ces enracinés; […]. — (Löwenhjelm, duchesse de Fitz-James, « La vigne américaine en France », dans La Revue des deux mondes, 51e année, 3e période, tome 45, Paris, 1881, p. 902)
  2. (Sens figuré) Fixer dans l’esprit ou dans le cœur.
    • U se diphtongue en ou dans un grand nombre de cas. […]. Aujourd'hui la tendance est si bien enracinée qu'en récitant le Confiteor, nos enfants disent mea keulpa, mea maxima keulpa. — (E. de Chambure, Glossaire du Morvan, Paris, H. Champion & Autun, Dejussieu père & fils, 1878, page 23)
    • La formation spécifique au métier de comédien est enracinée dans des familiarisations précoces avec les arts, puisque 77 % des comédiens déclarent avoir pratiqué un art dans leur enfance ou leur adolescence. — (Pierre-Michel Menger, La profession de comédien : formations, activités et carrières dans la démultiplication de soi, chap. 2 : la formation des comédiens, Paris : La Documentation française, 1997)
    • Avant même que ce jeune homme ait ouvert la bouche, une profonde conviction s’enracina dans l’esprit de Kovacs, […] : ce petit branleur avait indiscutablement une tête de vainqueur. — (Laurent Girault, Le Corps en saignant, chez l'auteur, 2022, p. 201)
  3. Fixer des origines.
    • Le point culminant de l’Indre est Pouligny-Notre-Dame, à 459 mètres d'altitude. Vous vous souvenez ? Les origines les plus anciennes de mon arbre généalogique sont enracinées justement à Pouligny-Notre-Dame, c'est pourquoi j'ai souvent pensé que ma famille voulait prendre de la hauteur sur le reste du monde berrichon. — (Patrice Parnoix, Mon amie s'appelle George, Éditions Edilivre, 2016, page 295)

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Prononciation

modifier


Traductions

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier