Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) → voir espiègle.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
espièglerie espiègleries
\ɛs.pjɛ.ɡlə.ʁi\

espièglerie \ɛs.pjɛ.ɡlə.ʁi\ féminin

  1. Petite malice que fait un enfant espiègle.
    • Avec Ceci est mon corps, Agathe Charnet explore la question des violences sexistes et sexuelles, mais aussi les questionnements d’une trentenaire, ses désirs et ses joies, avec humour et espièglerie. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 7 novembre 2022, page 2)
    • Mais, naturellement, il a réagi en enfant, et l’homme mûr ne gardera de telle minute décisive, solennelle, que le souvenir d’un drame enfantin, d’une apparente espièglerie dont le véritable sens lui échappera, et dont il parlera jusqu’à la fin avec ce sourire attendri, trop luisant, presque lubrique, des vieux… — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, page 98)
    • Ahmed Abdou souffrait en silence de ces espiègleries. Il était jaloux de ces jeux auxquels il n’avait point part. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Simulait-elle l’espièglerie, la naïveté pour mieux le captiver, le capturer. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier