esquisser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

esquisser \ɛs.ki.se\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Beaux-arts) Dessiner, prendre en esquisse.
    • Esquisser une figure.
    • Esquisser un paysage.
    • Esquisser à grands traits.
    • J’ai tout mon tableau dans la tête, mais je ne l’ai pas encore esquissé.
    • faire l’esquisse d’un tableau
  2. (Par extension) Commencer sans approfondir, ébaucher sans poursuivre.
    • Cet ouvrage n’est qu’esquissé.
    • Esquisser rapidement le tableau d’une époque.
    • De toute évidence, difficile d’esquisser ici le début d’une quelconque responsabilité du découvreur : celui-ci s’est contenté d’utiliser un moteur de recherche, en injectant des variables glanées dans les URL menant vers des e-billets. — (Quand des billets électroniques SNCF fuitent sur les moteurs de recherche, Next Impact 2017)
    • Il n’a fait que nous esquisser ses desseins, son plan de campagne.
    • Le serki de Sissy, grand vieillard maigre et loqueteux, arrive essoufflé. Il se déchausse pour m’aborder, esquisse un salut militaire et s’accroupit à l'entrée de ma paillote. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 34)
    • J'esquissai un mouvement de défense. « Il a encore du réflexe... la vache », dit quelqu'un. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Mais ce texte, par son genre même, n’est qu’une licence tardive et sans lendemain, et la voie de recherche qui s’esquisse en quelques lignes libérées des conventions se referme aussitôt qu’ouverte : « pulsion » restera de l’ordre de l’évocation heuristiquement attrayante mais formellement interdite, réservée au registre hypo-corrigé du dialogue informel. — (Édouard Louis, Pierre Bourdieu. L’insoumission en héritage, 2016)

TraductionsModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier