Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin essentia.

Nom commun Modifier

essentia féminin

  1. Essence.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Les mots latins en -entia dérivent le plus souvent d’un participe présent (→ voir praesens et praesentia) ; ici le participe présent manque, il s’agit du composé de esse et ens (« l’étant de l’être »), calque [1] du grec ancien οὐσία, ousía (→ voir usia) chez Sénèque, le mot est alors un néologisme (voir citation).

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif essentiă essentiae
Vocatif essentiă essentiae
Accusatif essentiăm essentiās
Génitif essentiae essentiārŭm
Datif essentiae essentiīs
Ablatif essentiā essentiīs

essentia \esˈsen.ti.a\ féminin

  1. (Philosophie) Essence.
    • Non celabo te: cupio, si fieri potest, propitiis auribus tuis “essentiam” dicere; si minus, dicam et iratis. Ciceronem auctorem huius verbi habeo, puto locupletem; si recentiorem quaeris, Fabianum, disertum et elegantem, orationis etiam ad nostrum fastidium nitidae. Quid enim fiet, mi Lucili? quomodo dicetur οὐσία, res necessaria, natura continens fundamentum omnium? Rogo itaque permittas mihi hoc verbo uti. Nihilominus dabo operam ut ius a te datum parcissime exerceam; fortasse contentus ero mihi licere. — (Sénèque, Epistulae ad Lucilium)
      Je ne te le cèlerai pas : je voudrais, si faire se pouvait sans choquer ton oreille, risquer le terme essentia ; sinon je le ferai en la choquant. J’ai pour caution de ce terme-là Cicéron, assez riche, je pense, pour répondre, et si tu veux du plus moderne, Fabianus, orateur disert et élégant, brillant même pour notre goût raffiné. Car comment faire, Lucilius ? De quelle manière rendre ούσία, la chose qui existe nécessairement, qui embrasse toute la nature, qui est le fondement des choses ? Grâce donc pour ce mot, passe-le-moi : je n’en serai pas moins attentif à user très-sobrement du droit que tu m’auras donné ; peut-être me contenterai-je de l’avoir obtenu. Mais à quoi me sert ton indulgence ? Voilà que je ne puis exprimer par aucun mot latin ce qui m’a fait chercher querelle à notre langue.

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Voir aussiModifier

  • essentia sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin)  

RéférencesModifier

  • « essentia », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 (page 602)
  • [1] « essentia », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage