exauçable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1842)[1] Dérivé de exaucer, avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
exauçable exauçables
\ɛɡ.zo.sabl\

exauçable \ɛɡ.zo.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui peut être exaucé.
    • Dante y décrit son désir nostalgique et peu exauçable dune promenade de trois amis sur une même barque où ils seraient mis, chacun avec la dame de son cœur, par le même enchanteur. — (Philippe Guiberteau, L’énigme de Dante, Desclée De Brouwer, 1973, page 204)
    • La meilleure demande ou la demande exauçable étant celle qui est conforme à la volonté de Dieu, selon l’Apôtre Jean ( cf 1 Jean 5 : 14-15 ), allons à la découverte de cette volonté [...] — (Sébastien Zahiri Ziki, Regards sur la crise ivoirienne, volume 1, Éditions OMCI, 2006, page 73)
    • Toi, si ton vœu le plus cher était exauçable, quel serait-il ? — (Laurent Dubois, Les Consciences absolues, Maison du Génie, 2011, page 29)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 179.