Voir aussi : feministe

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) (1837) Du latin femina (« femme ») avec le suffixe -iste → voir féminisme[1].
(Nom) (XIXe siècle) De l’adjectif.

Adjectif Modifier

 
Un graff féministe à Amsterdam.
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
féministe féministes
\fe.mi.nist\

féministe \fe.mi.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a rapport au féminisme, mouvement revendicatif ayant pour objet la reconnaissance ou l’extension des droits des femmes dans la société.
    • Les philosophes et les moralistes eurent la naïveté de croire qu’ils arrêteraient le mouvement féministe en lui opposant l’intérêt sacré de la famille, qu’ils déclaraient ne pouvoir subsister sans l’assujettissement de la femme aux travaux du ménage, à la pose des boutons de chemise, au raccommodage des chaussettes. etc., […]. — (Paul Lafargue, La Question de la femme, 1904)
    • […] ; la primatologue Sarah Hrdy, auteure de Des guenons et des femmes – Essai de sociobiologie, a toujours affiché ses convictions féministes ; […]. — (« La démagogie est-elle génétique ? », Le Québec sceptique, no 58, automne 2005, page 17)
    • Le soutien des revendications féministes n’allaient pas de soi durant cette période : la réserve, la prudence, le silence étaient de mise. — (Claire Lescofitt, Femmes et féminismes à la Ligue des Droits de l’Homme, 1914-1940, 2007)
    • Aujourd’hui, le flambeau est fièrement repris par de talentueuses réalisatrices d’un porno joyeux et féministe : Madison Young, Erika Lust, Lucie Blush... Mais au fond, un porno féministe, c’est quoi ? — (Clarence Edgard-Rosa, Les gros mots : Abécédaire joyeusement moderne du féminisme, éd. Hugo Doc, 2016)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
féministe féministes
\fe.mi.nist\

féministe \fe.mi.nist\ masculin et féminin identiques

 
Une féministe le 8 mars 2018 à Saragosse.
  1. Activiste du féminisme.
    • DEMANDE. Qu’est-ce que la femme ?
      RÉPONSE. Pour les féministes, la femme est, au même titre que l’homme, un être humain, conscient et libre.
      — (Louis Frank, Le grand catéchisme de la femme, 1894, page 25)
    • Elle se disait féministe, suivait des cours de droit, parlait méprisamment de ces plaisirs faciles que recherchaient, dans des amours vénales, ses compagnons d’études. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Robert d’Arbissel, un apôtre breton (1045-1116), qui luttait pour les droits des femmes fut connu comme un féministe remarquable de la France à cause de ses réformes religieuses. — (Kim Frintrop, « Le Blé en herbe ». Une écriture féminine ?, Munich, GRIN Verlag, 2014, page 2)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier