Français modifier

Étymologie modifier

(Siècle à préciser) Du verbe foutre (« faire l’amour, faire »).

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin foutu
\fu.ty\

foutus
\fu.ty\
Féminin foutue
\fu.ty\
foutues
\fu.ty\

foutu \fu.ty\

  1. (Familier) Hors d’usage, cassé.
    • Cette montre est foutue.
    • Tordu, mais pas foutu.
  2. (Familier) Dont l'avenir est compromis.
    • Le téléphone avait sonné plusieurs fois, des cons qu'elle n’avait pu s’empêcher d’envoyer aux pelotes, quelle importance puisque de toute façon, sans le moineau, l’émission était foutue. — (Janine Boissard, Loup, y es-tu?, Éditions Robert Laffont, 2009, chapitre 57)
    • On abordait ce qu'il est convenu d'appeler le petit jour ; l'heure des insomniaques, des vrais. L'heure à laquelle on se dit que, si on ne s'est pas encore endormi, c'est foutu... — (Pascal Lesur, Les morts ont la vie dure, Éditions Le Manuscrit, 2005, page 225)
  3. (Familier) (Péjoratif) Fait, agencé, vêtu.
    • Puis une vague cousine de province, voile noir, mais foutue comme quatre sous. Genre pedzouille. — (Jo Barnais, Mort aux ténors, chapitre XII, Série noire, Gallimard, 1956, page 110)
  4. (Familier) Utilisé pour donner une valeur péjorative et emphatique, ou au contraire admirative, au substantif qu’il accompagne.
    • — Pour le faire exprès, il vous aurait fallu un foutu courage ! — (René Fallet, Paris au mois d’août, Denoël, 1964, Le Livre de Poche, page 127)
    • Il fallait encore gagner du temps mais, cette fois, je perdis pied :
      – Hein, dis donc, hé ! au fait, le moine maudit, qu'est-ce qu'il glandait, ce nase, ce radis noir, ce foutu ratichon ?
      — (Frédéric-H. Fajardie, « Panne sèche », dans Chrysalide des villes, Paris : Manitoba-les Belles lettres, 1999)
    • J’ai expliqué au consul que j’avais tout fait, toute ma vie, à mes risques et périls, rien de nouveau, donc : allez, qu’il me donne ce foutu passeport ! — (Jorge Semprún, Exercices de survie, 2012, page 89)
    • Tu n'es qu'un chichiteux, lui dit sa mère, un emmerdeur, précisent les autres membres de sa famille et ses amis, une foutue buse, déplore sa compagne. — (Sylvie Germain, Brèves de solitude, Éditions Albin Michel, 2021)
  5. (Familier) (Péjoratif) Capable.
    • Il est foutu de tout casser.

Synonymes modifier

Hors d’usage :

Valeur péjorative :

Valeur admirative :

Antonymes modifier

Proverbes et phrases toutes faites modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Traductions modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe foutre
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
foutu

foutu \fu.ty\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe foutre.
    • Il l’a fait, en russkoff, Boris Godounov, une voix d’outre-tombe, ça m’a foutu les poils jusqu’au bout des arpions un retour d’âme slave là, dans ma brouette, le blues des steppes, on chante… on picole. — (Jean-Luc Blanchet, Marée blanche en Atlantique, Geste éditions, 2010, chapitre 5)


Prononciation modifier