Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français hastif, du vieux-francique.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin hâtif
\ɑ.tif\

hâtifs
\ɑ.tif\
Féminin hâtive
\ɑ.tiv\
hâtives
\ɑ.tiv\

hâtif (h aspiré)\ɑ.tif\

  1. Qui devance le temps, en parlant de ce qui est susceptible d’accroissement.
    • Croissance hâtive.
    • Esprit hâtif.
    • La puberté est toujours plus hâtive chez les peuples policés. — (Jean-Jacques Rousseau, Ém. IV.)
  2. Qui est en avance.
    • Fruit hâtif.
    • On avait signalé de hâtifs passages de hérons au-dessus des bois de Meudon. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. Qui produit avant le temps.
    • Terrain hâtif.
    • Il y a des arbres hâtifs dans le jardin de notre époux. — (Jacques-Bénigne Bossuet, 1er serm. Assompt. 2.)
    • Un printemps doux et, par conséquent, une année hâtive, toujours favorable à la vigne et à la qualité de son fruit. — (Georges Louis Leclerc, Ois. t. XII, p. 133.)
  4. (Jardinage) (Viticulture) (Arboriculture) Qui se développent plus tôt que l’espèce, en parlant de variétés de plantes, de fruits ou de fleurs.
    • Heureusement tous les cossons n'étaient pas partis. Il y a des cépages peu hâtifs qui prudemment n’ont pas « débourré » — et, chose remarquable, ce ne sont pas ceux dits « du pays » qu'on s'obstine, aveuglément, à recommander. — (Revue de viticulture, volume 19, 1903, p. 527)
  5. (Rare) Qui hâte.
    • Les fouets hâtifs sont déployés. — (Jean-Baptiste Rousseau, dans le Dict. de BESCHERELLE.)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « hâtif [ɑ.tif] »

RéférencesModifier