Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) Dérivé de ivoire avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ivoirerie ivoireries
\i.vwaʁ.ʁi\

ivoirerie \i.vwaʁ.ʁi\ féminin

  1. Art du sculpteur sur ivoire.
    • Dans chaque période sont successivement passés en revue les divers modes d’expression de l’art; l’architecture, puis la sculpture occupent naturellement les premières places; la peinture, l’ivoirerie, le bronze, la miniature ne sont pas oubliés. — (Société de l’histoire de l'art français (France), Archives de l'art français, 1891)
  2. Objets d’ivoires, commerce de ces objets.
    • Il se fait quelques exportations d’ivoirerie , de sucre raffiné, de fruits, d’œufs et de beurre. — (Louis Vitet, Histoire des anciennes villes de France, 1833)
    • Le principal commerce de Dieppe consiste en harangs, dont elle fournit Paris et la Province, la pêche du merlan et du maquereau, le transport des huitres, l’ivoirerie et la dentelles. — (Antoine Auguste Bruzen de la Martinière, Le Grand Dictionnaire géographique et critique, tome 3, 1726, s.v. « Dieppe », p. 103)

TraductionsModifier