méliphage à sourcils noirs

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De méliphage, sourcil et noir, à cause d’un trait noir au-dessus de chaque œil.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
méliphage à sourcils noirs méliphages à sourcils noirs
\me.li.fa.ʒ‿a suʁ.si nwaʁ\
 
Un méliphage à sourcils noirs

méliphage à sourcils noirs \me.li.fa.ʒ‿a suʁ.si nwaʁ\ masculin

  1. (Ornithologie) Espèce de passereau du sud-est de l’Australie, se nourrissant surtout de miellat de psylles, et dont le cri d’appel fait penser au son d’une clochette.
    • Il est d’une couleur vert olive. Derrière l’œil une petite tache rouge et à côté du bec un trait noir au-dessus de l’œil, d’où son nom français de Méliphage à sourcils noirs. — (L’ « oiseau cloche » : Bell Miner (Manorina melanophrys), lejardindelucie.blogspot.fr, 28 mars 2013)
    • Des rubans de lumière dorée flottent à travers la cime des arbres, les méliphages à sourcils noirs font entendre leur chant joyeux et la brise chaude charrie l’odeur pénétrante des fleurs sauvages. — (Anna Romer, Les secrets de Thornwood House, Place des éditeurs, 2015)

NotesModifier

  • En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

HyperonymesModifier

(simplifié)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier