FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De malle (courrier). Le sens argotique dérive de l’expression se faire la malle.

Verbe Modifier

maller \ma.le\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Québec) Envoyer par le courrier postal.
    • J'ai ensuite glissé ce coupon dans l'enveloppe retour et je l'ai mallée sans mettre de timbre dessus. — (site droitdereponse.ath.cx)
    • J'ai utilisé les polices d'écriture qui vont avec les personnages et j'ai mis un timbre sur l'enveloppe puis je l'ai mallé. — (site www.voyageadm.com)
    • Je l'ai mallé aujourd'hui!!! — (site gradu97.conceptforum.net)
  2. (Argot) (Rare) Partir, s’en aller.
    • Je malle jusqu’à la roulotte de ces messieurs-dames et je tambourine vilain. — (Frédéric Dard (San-Antonio), En peignant la girafe, Fleuve Noir, 1969, page 51)

DérivésModifier

PrononciationModifier